ES-infos c’est, chaque mois, toutes les infos et tous les événements de votre secteur :

Cette publication est aussi la vôtre.

 

Actu du secteur
INSERTION
Difficultés financières pour les ILDE et EI bruxelloises

Fin mai, la FeBISP, la fédération bruxelloise des organismes d’insertion socioprofessionnelle, a publié un communiqué de presse pour  attirer l’attention sur les problèmes de financement des ILDE (Initiatives Locales de Développement de l’Emploi) et des EI (Entreprises d’Insertion). Elle rappelle que, depuis 5 ans déjà, les aides prévues par la Région bruxelloise arrivent en retard et qu’elles sont inférieures aux montants prévus dans la loi. Des retards qui engendrent, pour les entreprises concernées, la prise en charge de huit mois de salaires de leurs travailleurs sur fonds propres, des problèmes administratifs, de budget et de trésorerie conséquents. Sans compter que leurs missions sociales se sont alourdies au fil des ans, pour un public cible en augmentation constante.

A la veille du passage en 2ème lecture au Gouvernement de la nouvelle Ordonnance qui fixe les dispositions légales pour l’économie sociale bruxelloise, la FeBISP réitère ses revendications. La fédération avait par ailleurs émis plusieurs objections lorsque l’avant projet de texte avait été soumis à la consultation du secteur. Dès lors, la fédération espère que ses remarques auront été intégrées dans le texte d’Ordonnance à venir et qu’il tient compte de la problématique actuelle des financements du secteur.

Plus d'infos: FeBISP – Tél. : 02/537.72.04 – Courriel : secretariat@febisp.be – Site : http://www.febisp.be

FINANCE ETHIQUE
L’investissement socialement responsable se tasse

Le Réseau Financement Alternatif (RFA) vient de publier son 6ème rapport sur l'investissement socialement responsable (ISR) en Belgique. Si l'offre des produits ISR et le volume total de capitaux placés dans ce type d'investissement ont continué de croître, la part de marché de l'offre ISR est, en revanche, légèrement en baisse ; une première depuis 1993 ! Fin 2010, le montant total placé dans des produits financiers ISR s’élevait à 13,21 milliards d'euros. La banque KBC maintient sa position de leader avec 60% du marché, suivie par le groupe Dexia, leader historique jusqu’en 2005, qui détient quant à lui 15 % de part de marché.

Depuis cinq ans, RFA a élaboré une méthodologie d'évaluation de la qualité des fonds ISR. Ainsi, sur les 336 fonds ISR recensés, 76 % ont été exclus de l'analyse car ils n'offraient pas de garantie dans le temps sur leur qualité extra-financière. Parmi les 73 fonds cotés, deux fonds de la Banque Triodos se démarquent, suivis par des fonds de KBC, et seuls 42 ont obtenu une cote supérieure à 50 %. Par ailleurs, RFA profite de la publication du rapport pour revenir sur le nécessaire engagement des pouvoirs publics en la matière. En effet, s’ils montrent leur intérêt pour l'ISR, ils peinent à prendre des mesures concrètes. Le Réseau rappelle qu’une norme minimale ISR ainsi qu'une exigence ISR pour bénéficier des incitants fiscaux liés à l'épargne-pension doivent toujours être introduites. La gestion responsable des deniers publics ou encore, la mise en œuvre de la loi sur le financement des armes controversées font également partie des objectifs à atteindre.

Plus d'infos: RFA – Tél. : 02/340.08.60 – Courriel : info@rfa.be - site: http://www.financite.be

MISE A L’HONNEUR
Le lauréat du Grand Prix des Générations Futures 2011

La Ferme Nos Pilifs remporte le Grand Prix des Générations Futures 2011 ainsi que le vote du public. Au travers de ce Grand Prix, la Fondation pour les Générations Futures souhaite soutenir l’innovation orientée vers un développement durable. L’objectif est de mettre en avant des initiatives concrètes, encore trop souvent méconnues du grand public, afin qu’elles servent d’exemples et en inspirent d’autres. Pour le jury 2011, La Ferme Nos Pilifs constitue une initiative locale très mûre et d’une grande originalité qui rassemble tous les critères de la gestion multidimensionnelle. Outre ses activités vertes, les bâtiments de la Ferme ont été construits de manière écologique et les déchets de jardinage sont compostés avant d’être vendus ou réutilisés - notamment - pour alimenter la chaudière. Par ailleurs, elle offre des emplois de qualité et rémunérateurs à 120 travailleurs atteints d’un handicap, le tout en développant des activités économiques diversifiées, utiles au grand public et qui lui permettent d’allier finalité sociale et rentabilité.

Plus d'infos: Fondation pour les Générations Futures – Tél. : 081/22.60.62 – Courriel :
fgf@fgf.be – Site : http://www.gp-generationsfutures.be

INTERNET
Le portail de l’événementiel durable

Exposant D, association spécialisée l’événementiel durable, lance un portail informatique dédié  aux produits, services et conseils durables liés à l'événementiel. Le site « huged.be » pour « Humain Green Event Development » offre un catalogue de solutions qui favorisent la durabilité d’un événement. Du matériel logistique à l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite, en passant par des produits alimentaires locaux. L'aspect social est aussi pris en compte grâce à des solutions en termes d'accessibilité (handicapés, faibles revenus) et via le travail avec des entreprises d'économie sociale. Par ailleurs, il fournit un mode d'emploi pour utiliser, coordonner et valoriser les pratiques durables. Cela se traduit en guides, études d'efficacité et bilans énergétiques, condensés et mis à disposition des organisateurs d’événements.

La sélection des produits et services est réalisée par un Comité indépendant. En vue de simplifier l'information, les produits et services retenus sont classés dans trois grandes familles de critères, symbolisées chacune par un pictogramme : réduction de l’empreinte écologique, stimulation d’une économie solidaire et/ou sociale, diminution des impacts sur la santé.

Plus d'infos: Exposant D ASBL – Tél. : 04/388.12.60 – Courriel : info@exposantd.be – Site : http://www.exposantd.behttp://www.huged.be

HOMMAGE
Le Groupe La Lorraine fête son fondateur

A l’origine il y a un homme, Claude Berg, logopède de formation, handicapé suite à un accident de la vie, qui décide de lancer un projet social. Un projet pour lequel il s’est battu en vue d’offrir une indépendance socioprofessionnelle à des travailleurs porteurs de handicap. Au final, c’est aujourd’hui une organisation structurée qui regroupe 5 entreprises distinctes, 300 employés et une dizaine de services. Depuis maintenant 40 ans, le Groupe La Lorraine s’est développé de manière constante pour aboutir à une entreprise de travail adapté, une entreprise d’insertion et trois autres de titres-services. Initialement installée dans la zone artisanale de  Weyler, à Arlon, La Lorraine a étendu ses activités à toute la Province du Luxembourg et au-delà. En 2011, le groupe revendique son statut d’entreprise à part entière, piloté par un management fort qui maintient l’humain au centre de ses préoccupations. Pour marquer le coup, La Lorraine a rendu hommage à son fondateur. De manière symbolique, une rue « Claude Berg » a été inaugurée, fin mai, au cœur de la zone artisanale.

Plus d'infos: Groupe La Lorraine – Tél. : 063/22.18.73 – Courriel : lalorraine.administration@skynet.be – Site : http://www.lalorraine.org

PRIX FEDERAL PAUVRETE
L’économie sociale à l’honneur

Les lauréats 2011 du prix fédéral de lutte contre la pauvreté offre une vitrine à l’économie sociale. Côté wallon, l’initiative « Bébé Bus », du Groupe Animation de la Basse-Sambre (GABS), se voit récompensée. Le projet répond au manque de solutions d’accueil d’enfants. En pratique, il s’agit d’une halte d’accueil itinérante qui s’installe chaque jour dans une commune différente. Le dispositif s’adresse à tous les parents, avec une attention particulière portée aux familles monoparentales, aux parents en recherche d’emploi, en formation ou travaillant à temps partiel. L’ASBL Assembl’âges remporte le prix bruxellois. Cette association organise des activités intergénérationnelles qui se traduisent par des espaces ouverts de  rencontre enfants – adultes - personnes âgées, des espace parents-enfants de sensibilisation à l’alphabétisation, des animations scolaires et extrascolaires, des formations de professionnels, étudiants ou bénévoles et de l’accompagnement de projets.

Trois axes thématiques étaient pris en compte pour la sélection des lauréats 2011 : la pauvreté infantile, l'inclusion active et le bénévolat. Outre un trophée, les 3 lauréats ont reçu une intervention financière de 10 000 euros qu’ils pourront affecter à de nouveaux projets ou initiatives.

Plus d'infos: GABS – Tél. : 071/78.42.71 – Courriel : info@gabs.be – Site : http://www.gabs.be – Assembl’âges ASBL – Tél.: 02/688.24.66 – Courriel : infos@assemblages-asbl.be – Site : http://www.assemblages-asbl.be - SPP Intégration sociale – Tél.: 02/508.85.86 - Courriel: question@mi-is.be - Site: http://www.mi-is.be

Imprimer l'Article imprimer


Actu politique
FEDERAL
Nouvelles mesures pour les Titres-services

Le 16 juin dernier, la Chambre des Représentants a approuvé un projet de loi-programme concernant diverses mesures pour l’emploi dont plusieurs portent sur les titres-services. Ces nouvelles mesures renforceront la lutte contre la fraude dans le dispositif. Pour ce faire, elles prévoient une révision des conditions d’agrément. La sanction des utilisateurs qui ont participé délibérément à une infraction commise par l’entreprise et une sanction élargie pour les entreprises agréées qui n’ont pas respecté les conditions légales ou réglementaires sont également prévues. Enfin, les recours susceptibles d’être introduits contre les décisions prises par l’Onem en matière de titres-services deviennent de la compétence du Tribunal du travail, à l’exception des recours contre l’octroi, le refus ou le retrait de l’agrément qui continueront à être portés devant le Conseil d’Etat. Le projet d’arrêté d’application est à l’ordre du jour du conseil des ministres de ce 1er juillet.

Plus d'infos: Cabinet de la Ministre Joëlle Milquet – Tél. : 02/220.20.11 - Courriel : milquet@milquet.belgium.be - Site : http://www.milquet.belgium.be

FEDERAL
Une résolution pour plus de qualité de l’emploi dans les titres-services

Au vu des résultats des diverses évaluations du dispositif des titres-service (TS), le groupe Ecolo de la Chambre, par le biais du Député Georges Gilkinet, a déposé une proposition de résolution. Outre le mode de financement et de ces évaluations incluent la prise en compte de la qualité du travail. Il en ressort des différences marquées entre les entreprises à but lucratif et les opérateurs en ASBL, les ALE, les CPAS ou les entreprises d’économie sociale. La qualité des contrats et de l’encadrement des travailleurs apparaît meilleure dans les structures à but social que dans celles à but lucratif, comme les sociétés d’intérim. Les premières offrent un haut pourcentage de contrats à durée indéterminée, plus de temps plein, un meilleur encadrement et donc, une moindre rotation du personnel. Or, le système de financement actuel les pénalise étant basé sur des aides à l’emploi limitées dans le temps et dégressives. L’ancienneté des travailleurs et la pérennisation des contrats pèsent donc lourd sur les fonds propres des entreprises les plus attentives à une qualité de l’emploi, jusqu’à mettre en péril leur pérennité.

Dès lors, la proposition de résolution avance plusieurs pistes, comme moduler le remboursement des titres-services aux entreprises du secteur selon la qualité de l’emploi ; rendre les aides à l’emploi - essentiellement Sine et Activa - plus progressives et structurelles ; veiller à préserver l’accessibilité au système des TS pour le public précarisé ; ou encore, mettre en place un encadrement minimum et une formation obligatoire des travailleurs.

Plus d'infos: La Chambre des représentants – Site : http://www.lachambre.be – Georges Gilkinet – Tél. : 081/24.23.46 – Courriel : georges.gilkinet@lachambre.be

WALLONIE
Le CWES rend son avis sur une nouvelle mission de l’ASE

Fin avril dernier, le Gouvernement wallon approuvai, en première lecture, un projet d’arrêté du Gouvernement wallon qui confie à l’ASE une mission déléguée en vue de financer l’émergence de projets globaux et structurants pour renforcer le rôle de l’économie sociale dans le développement socio-économique de la Wallonie. En pratique, il s’agirait pour l’Agence de Stimulation Economique (ASE) de gérer un vaste appel à projets à destination des agences-conseils en économie sociale. Consulté pour remettre un avis, le Conseil wallon de l’économie sociale (CWES) salue positivement le projet en regard de son objectif de rapprocher économie sociale et économie classique. En outre, il fait entrer les agences-conseil dans le champ de l'animation économique. Cependant, il note que le projet prolonge en partie le dispositif « PÉRICLÈS », initié au cours de la précédente législature. Or, le CWES rappelle l’évaluation négative de ce dispositif. Dès lors, le Conseil demande, pour cette nouvelle mission de l’ASE, de revoir et de mieux définir les critères de sélection et d'éligibilité des projets qui seraient soutenus. Par ailleurs, les membres du CWES invitent à mener, au préalable, une réflexion sur les missions et financement des agences-conseil. Selon le banc économie sociale du CWES, à ce jour, leur financement dépend de la création d’entreprises sans tenir suffisamment compte de leur travail d’accompagnement et de professionnalisation des entreprises d’économie sociale. Il attire également l’attention sur les délais accordés aux agences-conseil pour répondre aux appels à projets, les moyens qui leur seront accordés pour la promotion du dispositif et le travail de prospection.

Le banc de l'économie sociale propose un copilotage du projet avec l’organisation représentative des entreprises d’économie sociale, ConcertES. De manière globale, le CWES demande que des représentants de l’économie classique et sociale soient impliqués dans la mise en place, le suivi et l’évaluation globale du dispositif.  Il estime enfin que le critère de création d’emplois devrait prévaloir sur celui de la création d’activités nouvelles.

Plus d'infos: Cabinet du Ministre Jean-Claude Marcourt – Tél. : 081/234.111 – Courriel : jeanclaude.marcourt@gov.wallonie.be – Site : http://marcourt.wallonie.be - CWES – Tél. : 04/232.98.78 – Courriel : dominique.gathon@cesrw.be – Site: http://www.cesrw.be/index.php?page=detail&alias=Conseil-wallon-de-lEconomie-sociale-CWES

WALLONIE
L’alliance Emploi-Environnement en pratique

Après un vaste travail de réflexion avec les acteurs concernés, l’alliance emploi-environnement wallonne se concrétise dans un Plan pluriannuel. La réflexion préalable a été menée, entre autres, en collaboration avec les représentants de divers secteurs concernés, dont l’économie sociale (ES). Elle a été impliquée dans la plupart des groupes de travail qui planchaient sur le contrat multisectoriel, comme ceux consacrés à la formation, aux clauses sociales et marchés publics, aux mécanismes financiers et tiers investisseur, ou encore, à l’économie verte. Une concertation qui a payée puisque divers aspects du plan impliquent directement l’ES. Plusieurs mesures visent à encadrer les marchés publics dont la création d’une plateforme de sensibilisation aux clauses sociales et environnementales et la mise en place d’un facilitateur clauses sociales. D'autres visent l’accompagnement spécifique des entreprises de la construction au travers d’un club d’entrepreneurs de la construction durable, le soutien de projets de réutilisation et de recyclage de matériaux de construction, le développement de grappes d’entreprises, etc. Le Conseil wallon de l’économie sociale (CWES) a été consulté pour avis sur les parties qui impliquent l’ES.

Plus d'infos: Cabinet du Ministre  Paul Furlan – Tél. : 081/234.711 – Courriel : info-furlan@gov.wallonie.be – Site : http://furlan.wallonie.be

WALLONIE
Le CWES se prononce sur la mise en œuvre de l’alliance emploi-environnement

Le Conseil wallon de l’économie sociale (CWES) vient de remettre son avis sur le Plan pluriannuel de la première Alliance Emploi-Environnement (AEE). De manière générale, le CWES est satisfait des actions envisagées. Le conseil préconise d’encourager la complémentarité de l’économie sociale avec l’économie classique. Cependant, le banc de l’économie sociale souhaite pour sa part que l’ensemble des parties prenantes, dont l’économie sociale, puissent être associés aux organes de suivi et d’évaluation, comme ils l’ont été dans les travaux préparatoires. Le banc de l’économie sociale attire l'attention sur une série de freins qui, s’ils ne sont pas levés, ne lui permettront pas de répondre aux attentes que l’on place en elle. Il pointe, entre autres, le gel des budgets pour le secteur de la formation par le travail, alors même que ce secteur est à la pointe dans le domaine de l’éco-construction. Le CWES demande d’ailleurs d’obtenir une vision plus claire des moyens complémentaires qui sont allouées à l’alliance. Ensuite, le conseil accueille positivement la mise en œuvre d’un plan intégré de formations « vertes » mais attire l’attention sur la nécessaire mobilisation des acteurs du secteur de la pré-qualification, dont les EFT/OISP. Au sujet du programme UREBA, s’il soutient sa poursuite, le conseil invite à améliorer son efficacité et son accessibilité. De même pour le partenariat Public-Ménage pour lequel il demande de veiller à ce que les dispositifs soient accessibles, y compris aux plus précarisés, et orientés d’abord vers les catégories de revenus pour lesquels ils auront un effet réellement incitatif.

Plus d'infos: CWES – Tél. : 04/232.98.78 – Courriel : dominique.gathon@cesrw.be – Site: http://www.cesrw.be/index.php?page=detail&alias=Conseil-wallon-de-lEconomie-sociale-CWES

WALLONIE
Un avis sur les clauses sociales et environnementales

Dans sa déclaration de politique régionale, le Gouvernement wallon entendait développer et formaliser l’utilisation des clauses sociales, éthiques ou environnementales dans les marchés publics. Une volonté réaffirmée dans le plan Marshall 2.Vert.  Le Conseil wallon de l’économie sociale (CWES) vient de remettre un avis d’initiative à ce sujet.

L’avis, construit sur base de rencontres avec divers acteurs concernés par la thématique, propose 4 pistes d’actions centrales pour développer l’utilisation des ces clauses. Premièrement, le CWES estime que la clause sociale de formation pourrait contribuer à combler l’inadéquation entre offres d’emploi, profils et compétences des demandeurs d’emploi dans certains secteurs qui connaissent des difficultés de recrutement, comme celui de la construction. Ensuite, dans le cas où la mise en œuvre des clauses sociales entraîne un surcoût pour les pouvoirs adjudicateurs, le CWES suggère qu’il soit pris en charge par les pouvoirs publics. De plus, les membres du conseil ne sont pas favorables à un cadre contraignant. Ils plaident plutôt pour des démarches de sensibilisation à l’utilisation de ces clauses. Enfin, ils demandent un soutien aux expériences pilotes en la matière et invitent à porter une attention particulière aux petites et moyennes entreprises qui éprouvent souvent des difficultés à se placer sur des marchés publics qui incluent ce type de clauses. Pour ce faire, l’avis propose la création d’une plateforme d’information et d’accompagnement pour favoriser l’intégration de clauses sociales.

Plus d'infos: CWES – Tél. : 04/232.98.78 – Courriel : dominique.gathon@cesrw.be – Site: http://www.cesrw.be/index.php?page=detail&alias=Conseil-wallon-de-lEconomie-sociale-CWES

WALLONIE
Ping pong géant devant le cabinet du Ministre Antoine

Le 31 mai dernier, des représentants du secteur des entreprises de formation par le travail (EFT)  et des organismes d’insertion socioprofessionnelle (OISP) manifestaient devant le cabinet de leur ministre de tutelle, André Antoine. Ils revendiquaient la liquidation des avances de subsides 2011, sensées être perçues courant du 1er trimestre. Une manifestation originale, puisqu’ils ont joué au ping pong pour symboliser les allers-retours incessants entre l’administration et le cabinet. Au final, les quelques 170 EFT et OISP se retrouvent actuellement dans des situations financières ingérables. La délégation, reçue par le Ministre a obtenu un engagement de sa part à régler les retards de paiement pour le 30 juin. Le Ministre et l’administration s’appliquent à identifier les causes de ces retards afin d’en tenir compte lors de la modification du décret à venir. Un travail de refonte qui se réalisera en concertation avec le secteur. Par ailleurs, lors de réponses à des interpellations parlementaires, André Antoine a rappelé qu’il avait pu dégager des moyens complémentaires pour le secteur lors de l’ajustement budgétaire. Moyens qui comblent en partie le financement initialement prévu pour le secteur, même s’ils restent encore en-dessous de ce qui est prévu par le décret, rappelle l’Interfédé, la fédération représentative des EFT et des OISP.

Plus d'infos: Cabinet du Ministre André Antoine – Tél. : 081/25.38.11 – Site : http://antoine.wallonie.be - Interfédé – Tél. : 081/74.32.00 - Courriel: secretariat@interfede.be - Site: http://www.interfede.be – Comptes rendus de la Commission Emploi du 31 mai et du 16 juin 2011 : http://nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2010_2011/CRIC/cric151.pdf (pp40 à 43) - http://nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2010_2011/CRIC/cric165.pdf (pp25 et 26)

WALLONIE
Le Dispositif intégré d’insertion socioprofessionnelle revu

Fin avril, Le 28 avril 2011, le Gouvernement wallon a adopté en première lecture l’avant-projet de décret relatif à l’accompagnement individualisé des demandeurs d’emploi et au dispositif de coopération pour l’insertion (DIISP). Un avant projet qui fait suite à une évaluation du dispositif, qui avait alimenté une note d’orientation réalisée il y a un an. Lors de la présentation de la note, le secteur des entreprises de formation par le travail (EFT) et des organismes d’insertion socioprofessionnel (OISP), par le biais de leur fédération représentative, l’Interfédé, estimait que ses recommandations n’avaient pas suffisamment été prises en compte. L’avant-projet maintenant approuvé, le Gouvernement se tourne à nouveau vers les diverses instances d’avis concernées avant de revenir avec le texte en 2ème lecture. Ainsi, le CESRW et la Commission consultative régionale, dont l’Interfédé est membre, ont rendu leur avis respectifs. De manière globale de nombreux points du Décret restent à préciser dans les arrêtés d’exécution ce qui ne permet pas d’avoir une vision précise sur le dispositif en projet. Notamment sur la composition des groupes-cibles ou sur les principes et modalités de la coopération entre l’Office et les opérateurs. Dès lors, l’Interfédé sera particulièrement attentive à la préparation des arrêtés au niveau desquels se situent la majorité des enjeux.

Plus d'infos: Cabinet du Ministre André Antoine – Tél. : 081/25.38.11 – Site : http://antoine.wallonie.be - Interfédé – Tél. : 081/74.32.00 - Courriel: secretariat@interfede.be - Site: http://www.interfede.be – CESRW - Tél. : 04/232.98.11 info@cesrw.be – Site : http://www.cesrw.be

Imprimer l'Article imprimer


Actu de SAW-B
CONFERENCE
L'inclusion sociale par le biais des marchés publics: illusion ou futur proche?

SAW-B et VOSEC organisent, le 29 septembre, une conférence en vue de sensibiliser le secteur de l’économie sociale aux enjeux européens sur les règlementations en matière de marchés publics. La Commission européenne a ouvert, début de l’année, une consultation publique accompagnée d’un livre vert pour la modernisation des modes de passation de marché. Par ailleurs, elle a publié le guide « Buying social » et, force est de constater, que la préoccupation sociale est bien plus présente dans la dernière stratégie UE 2020 qu’elle ne l’a été dans les précédentes. Autant d’actualités et de signaux que l’économie sociale doit saisir pour se positionner de manière forte.

Cette conférence abordera, en matinée, le volet juridique et la règlementation européenne. Une partie théorique qui sera agrémentée d’exemples de bonnes pratiques belges et étrangères. L’après-midi sera consacrée aux réels enjeux pour le secteur. Les ministres régionaux compétents pour l’économie sociale aborderont l’utilisation stratégique des marchés publics pour soutenir l’économie sociale et l’influence de l’Europe en la matière. Les résultats de la consultation et les projets de la Commission européenne seront ensuite présentés. En clôture, un panel d’intervenants issus des différentes parties-prenantes débattront autour des projets européens et des attentes de l’économie sociale.

Plus d'infos: Luca Ciccia – Tél. : 071/53.28.30 – Courriel : l.ciccia@saw-b.be – Date de la conférence : 29 septembre 2011 – Lieu : Bruxelles - Site: http://www.saw-b.be

EDUCATION PERMANENTE
Deux analyses à découvrir

Le pôle éducation permanente de SAW-B publie deux nouvelles analyses. L’une concerne l’allocation universelle. Cette idée, déjà ancienne, d’un revenu minimum garanti à tous a été créée dans le sillage des fondateurs historiques de l’économie sociale. Défendue avec ferveur ou combattue avec acharnement, le débat sur l’allocation universelle porte sur le travail, l’emploi, la solidarité, le projet de société que l’on souhaite porter. Plus qu’un débat d’actualité sur fond de crise économique et d’activation des chômeurs, c’est une proposition concrète, dont les contours sont à clarifier.

L’autre s’attarde sur l’égalité hommes-femmes dans l’économie sociale. Elle part du constat que si l’égalité hommes-femmes peut représenter une réelle plus value pour les entreprises sociales, elle est encore loin d’y être acquise. L’analyse parcourt dès lors une série de pratiques, depuis la gestion des équipes et des horaires, en passant par la conception de formation ou les conseils d’administration, pour voir comment l’attention portée à cette égalité peut profiter à l’ensemble de l’entreprise et du secteur.

Plus d'infos: Véronique Huens - Tél. : 071/53.28.38 - Courriel : v.huens@saw-b.be - Analyses téléchargeables sur le site de SAW-B via le lien: http://www.saw-b.be/cms/analyses.php

Imprimer l'Article imprimer


Appels à projet
ImpulCera

L’appel à projets ImpulCera vise le soutien de projets d’entrepreneuriat en économie sociale. Les candidats entrepreneurs peuvent s’inscrire jusqu’au 1er août prochain. Concrètement, les lauréats obtiennent une bourse de 5000€ maximum pour étudier la faisabilité de leur idée grâce aux services d’un opérateur conseil de leur choix. Si l’étude s’avère positive, ils peuvent postuler pour une 2ème bourse, de lancement cette fois, à hauteur de 10 000€, pour appuyer le démarrage de leurs activités. Les formulaires d’inscription, règlement et modalités pratiques sont disponibles sur le site de l’appel.

Plus d'infos: SAW-B - Tél. : 071/53.28.30 - Courriel : infos@saw-b.be – Site : http://www.impulcera.be

Responsabilité sociétale des organisations

Le Service public Développement Durable souhaite soutenir la concrétisation ou le renforcement de la responsabilité sociétale d’organisations comme les PME, entreprises de l’économie sociale, syndicats, organisations non gouvernementales et les entités publiques locales. L’appel à projets s’adresse aux organisations qui ne disposent pas des moyens nécessaires pour intégrer la responsabilité sociale en raison de leur taille, de leurs objectifs ou de leurs finances. Il permet d’obtenir un soutien, de 8000€ maximum, pour une assistance externe en vue de mettre en place les nouvelles lignes directrices ISO pour la responsabilité sociétale des organisations (ISO 26000), de publier un rapport de durabilité, de lancer un processus avec des parties prenantes, de mettre en place un système de management environnemental ou encore de réaliser un audit social. Les candidatures se clôturent le 15 septembre prochain.

Plus d'infos: SPP Développement Durable -  Tél. : 02/524.88.60 – Courriel : hamida.idrissi@sppdd.belgique.be – Site :  http://www.sppdd.be/FR/subsides/appel_a_projets_rso

Habitat durable

La Wallonie lance son deuxième appel à projet en vue soutenir les démarches innovantes de création de logements individuels ou collectifs. Il s’adresse aux organismes à finalité sociale, aux pouvoirs locaux et aux sociétés de logement de service public. L’appel contient trois volets que doivent intégrer les dossiers soumis. D’une part, un axe « un toit pour tous » qui comprend les formes de logements alternatives comme l'habitat solidaire, l'habitat kangourou, l’habitat groupé, les ensembles intergénérationnels, l’auto-construction ou encore l’habitat nomade. Une attention particulière sera portée aux projets destinés au relogement des personnes qui logent de façon permanente dans des équipements touristiques (Plan HP). D’autre part, un axe performance énergétique et une localisation du logement respectueuses du développement durable. Enfin, les projets proposés devront s’ouvrir sur l'espace public en général, tels les parcs, placettes, zones piétonnes, etc., accessible à tous. Il peut s’agit de nouveaux projets ou d’étapes nouvelles de projets existants, mais ils doivent être reproductibles. Les dossiers retenus pourront obtenir un montant maximum de 200 000€ et jusqu’à 600 000€ pour ceux réalisés au bénéfice des résidents d’habitat permanent (Plan HP). Date limite de réception des dossiers : 15 septembre 2011.

Plus d'infos: Cabinet Nollet – Courriel : projethabitatdurable@cabinetnollet.be – Site : http://www.nollet.wallonie.be - En fonction des matières qui les concernent, il est possible de prendre contact avec les organismes suivants : Habitat & Participation - accompagnement du processus participatif - Tél. : 010/45.06.04 – Courriel : contact@habitat-participation.be - CREDAL - conseil et accompagnement en économie sociale en matière de montage financier - Tél. : 010/48.34.78 – Courriel : conseil@credal.be - Union des Villes et Communes de Wallonie – conseil et aide à la gestion pour ses membres - Tél: 081/24.06.11 – Courriel : commune@uvcw.be

Imprimer l'Article imprimer


Publications
Crédits à tout prix ?

Les ouvertures de crédit continuent d'entraîner de nombreux consommateurs belges vers le surendettement. Le Réseau Financement Alternatif (RFA) s’est penché la question au travers d’une étude. La première partie la publication s’attarde sur les relations qu'entretiennent les personnes aux revenus modestes avec les ouvertures de crédits. La seconde se penche sur les pratiques commerciales et les publicités relatives à ce type de crédit. Il apparaît que, souvent, les arguments utilisés ne permettent pas aux consommateurs de mesurer le coût et les risques liés à l'ouverture de crédit. Par ailleurs, le prêteur, qu'il s'agisse d'un banquier ou d'un vendeur en grand magasin, se soucie peu des capacités de remboursement de l'emprunteur. Parmi les recommandations du RFA figurent le renforcement des mesures pour permettre de proposer un crédit adéquat et la nécessité pour les pouvoirs publics de mettre en place des campagnes de prévention et de sensibilisation.

Plus d'infos: RFA – Tél. : 02/340.08.60 – Courriel : info@rfa.be – Site : http://www.financite.be

Cahiers d'espérances

Les 17, 18 et 19 juin derniers, se tenaient les Etats généraux de l’économie sociale et solidaire (ESS) à Paris. Trois jours riches en débats, rencontres et animations diverses qui ont donné naissance à une dynamique collective. L’ensemble des acteurs du secteur ont été invités à contribuer à des cahiers de réflexions autour de 9 thématiques : la consommation et production alimentaire, la coopération, la culture, la participation démocratique, la finance éthique, la formation, le logement, la santé et l’emploi et l’entrepreneuriat. Au final, ce sont près de 400 cahiers qui ont pu être rassemblés au cours de ces quatre derniers mois. Neuf groupes de travail ont ensuite apporté leur expertise et leur analyse pour mettre en lumière une synthèse des propositions concrètes, réalistes, pertinentes et, surtout, adaptables à plus grande échelle. La publication qui en ressort, outre les pistes d’avenir qu’elle propose, vise trois objectifs : mettre en mouvement ceux qui font l’ESS dans les territoires, convaincre l’opinion et influencer les décideurs.

Plus d'infos: Les Etats généraux de l’ESS - Site : http://www.pouruneautreeconomie.fr
Synthèse des cahiers téléchargeable via le lien :
http://www.pouruneautreeconomie.fr/sites/default/files/synthese_cahiers_desperance.pdf

Le développement des ressourceries en Wallonie

En 2010, le réseau RESSOURCES s'est vu confier par l'Office Wallon des Déchets une étude prospective sur le développement des Ressourceries en Wallonie à l'horizon 2020. L'analyse consiste avant tout à définir le concept sur base des éléments-clés présents dans les projets existants. Ensuite, il s'agit d'identifier les principaux leviers pour le développement de ce type d'entreprise en Wallonie. Enfin, sur cette base, de faire des projections 'au fil de l'eau' ou volontaristes en fonction de l'activation, ou non, des mesures positives pour le secteur de l'économie sociale de la récupération. L'impact est calculé à la fois au niveau du service à la population, au niveau des emplois créés et en terme de tonnes de déchets évités.

Plus d'infos: RESSOURCES – Tél. : 081/39.07.10 – Courriel : info@res-sources.be – Site : http://www.res-sources.be

Imprimer l'Article imprimer


Agenda
DU 4 AU 7 JUILLET ET DU 23 AU 26 AOUT 2011
Cycle de formation «Du rêve artistique au projet de vie professionnel»

SMartBe organise une formation, étalée sur 12 jours, qui se compose de trois modules. Elle s'adresse à un public d’artistes confirmés ou non qui éprouvent des difficultés à inscrire leur activité dans un contexte professionnel viable. Au programme des journées : une réflexion sur l’identité professionnelle des métiers de la création, comment élaborer, gérer et communiquer sur un projet et les aspects juridiques.

Plus d'infos: Lieu : Bruxelles – Tél. : 02/542.19.56 – Courriels : yps@smartbe.be (pour des renseignements) - deq@smartbe.be (pour les inscriptions) – Prix : 360 € (membres SMartBe) - 480 € (non-membres)

4 ET 7 JUILLET 2011
Conférence internationale sur l'entreprise sociale

Le réseau des centres de recherche universitaires et des chercheurs indépendants reconnus, EMES, organise sa 3ème conférence internationale sur l’innovation sociale au travers de l’entrepreneuriat dans la société civile. La rencontre vise à offrir un espace de débats et d’échanges sur les dernières recherches en la matière et les nouvelles perspectives et théories sur ce thème.

Plus d'infos: Lieu: Roskilde University eu Danemark – Tél. : 04/366.31.39 – Courriel : info@emes.net – Site : http://www.emes.net

23 JUILLET 2011
Une foire pour produire, vivre et penser… en liberté

Le groupe local FINANcité Lorraine organise une « Petite Foire » en vue de rassembler et faire connaître des producteurs et commerçants qui proposent des produits locaux et alternatifs, respectueux de l’écologie et de la diversité, ainsi que des associations actives dans la promotion d’idées nouvelles dans les domaines agricoles, environnementaux et sociaux. Au programme : stands ludiques et participatifs, animations pour enfants, débats , etc. Clôture en musique avec un concert acoustique de Daniel Hélin.

Plus d'infos: Lieu : Libramont – Tél. : 063/21.79.61 – Courriel : jpmonseur@skynet.be

12, 13 ET 14 AOUT 2011
Festival décroissant

Le festival présentera un éventail d’alternatives existantes et vise à rassembler et promouvoir les initiatives qui participent à la décroissance. Les groupements d’achat commun, les systèmes d’échange local, les potagers collectifs ou l’habitat collectif figurent déjà au programme des ateliers et animations diverses. Les organisateurs souhaitent également aborder d’autres thématiques comme la monnaie alternative, l’allocation universelle, le militantisme, etc. L’appel est lancé aux organisations concernées.

Plus d'infos: Lieu : Ferme de Vevy Wéron à  Wépion - Tél.: 081/84.90.19 – Site : http://objecteursdecroissance.be

DU 16 AU 26 AOUT 2011
Université d’été des formateurs d’adultes

Le CUNIC, Centre Universitaire de Charleroi, propose 12 séminaires à destination des professionnel de l’insertion et de la formation pour adultes. Ils concerneront chacun une thématique spécifique comme comprendre et gérer la diversité, gérer son groupe d’apprenants grâce à des outils d’analyse transactionnelle, les récits de vie comme outils en orientation socioprofessionnelle, etc.

Plus d'infos: Lieu : CUNIC – Av. Général Michel 1B à 6000 Charleroi - Tél. : 071/65.48.30 – Courriel : cunic@cunic.be - Site : http://www.cunic.be - 60€ par journée de séminaire

22 AOUT 2011
Colloque sur la formation d’adultes et NTIC

Dans le cadre de son université d’été, le CUNIC organise un colloque sur le thème « La formation d’adultes et les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) : opportunités, enjeux et balises ». En matinée il s’agira des NTIC en regard de l’emploi et la formation. L’Après-midi sera consacrée aux NTIC et l’apprentissage.

Plus d'infos: Heures : De 9h à 16h – Lieu : Centre PME – Ch. de Lodelinsart, 417 à 6060 Gilly – Tél. : 071/65.48.62 – Courriel : marcucci.tiziana@cunic.be – Prix : 50€

8 SEPTEMBRE 2011
Présentation d’une étude sur le réemploi

La fédération RESSOURCES a commandé une étude de marché au CRIOC sur la réutilisation. Elle analyse ce secteur et compare les réalités régionales wallonne et bruxelloise. La publication et ses résultats seront présentés à l’occasion d’un séminaire « RESSOURCES & vous ».

Plus d'infos: Heure : 14h – Lieu : Mundo Namur – Tél. : 081/390.710 – Courriel : info@res-sources.be – Site : http://www.res-sources.be – Inscription souhaitée

14 SEPTEMBRE 2011
Formation à la participation des travailleurs

Dans le cadre du projet transfrontalier DESIR, ConcertES et la C.R.E.S.S. Nord-pas-de-Calais organisent la dernière journée de formation d’une série de 4, commencées en mai, sur le thème de la gouvernant. Intitulée « Participation des travailleurs : opportunité ou contrainte » cette formation peut être suivie indépendamment des 3 précédentes. Animée par des spécialistes français et belges, la rencontre sera illustrée par des témoignages d’acteurs de terrain.

Plus d'infos: Heures : 9h30 à 16h30 – Lieux : Lille - Tél.: 010/456.450 – Site : http://www.observatoire-ess.eu - Inscription gratuite mais obligatoire au moins une semaine avant.

14 SEPTEMBRE 2011
Formation aux clauses sociales dans les marchés publics

Dès la rentrée, SAW-B poursuit son cycle de formations  sur les clauses sociales dans les marchés publics. Des rencontres techniques et orientées vers l’opérationnel, qui s’adressent aux pouvoirs adjudicateurs. Outre le volet juridique, elles sont l’occasion de faire connaissance avec des entreprises d’économie sociale à même de répondre aux appels d’offres.

Plus d'infos: Heures : De 9h à 13h – Lieu : Igretec - Bd Mayence, 1 à Charleroi – Tél.: 071/53.28.30 – Courriel: info@saw-b.be – Site : http://www.saw-b.be – Inscription gratuite mais obligatoire par téléphone ou courriel

16 SEPTEMBRE 2011
Les Chantiers de l’ES

SAW-B organise une après-midi de rencontre des travailleurs de l’économie sociale. Ni conférence, ni formation, ces « Chantiers de l’économie sociale » sont un lieu pour se rassembler, s’exprimer, débattre et construire une autre économie. Après un temps de témoignages, des animations seront consacrées à diverses questions comme le sens du travail, l’alimentation, le pouvoir d’achat, le logement, etc. La journée se terminera par un repas festif.

Plus d'infos: Heure : 13h30 – Lieu : CSC Bouge à Namur – Tél. : 071/53.28.30 – Courriel : info@saw-b.be  – Site : http://www.chantiers-es.be – Inscription gratuite mais obligatoire avant le 15/08/2011

4, 11, 18 ET 25 OCTOBRE 2011
Formation pour formateurs en ISP

Le CUNIC, Centre Universitaire de Charleroi, organise, pour la 10ème fois, une formation continuée pour formateurs, gestionnaires de formation et accompagnateurs en insertion socioprofessionnelle. La 1ère session début en octobre et porte sur les repères pédagogiques utiles pour préparer et animer sa formation.

Plus d'infos: Lieu : Av. Général Michel, 1B à 6000 Charleroi – Tél. : 071/65.48.47 ou 62 – Courriels : desy.marielle@cunic.be - marcucci.tiziana@cunic.be - Site : http://www.cunic.be - Prix : 380€

Imprimer l'Article imprimer


Avec le soutien de

logo RWlogo cera