ES-Infos

Newsletter de l’Économie Sociale

Découvrez chaque mois l’actualité de l’économie sociale

Gérer vos abonnements
<< Retour au sommaire

Avril 2015 - n°118

Actu des entreprises

Ceinture aliment-terre liégeoise

Déterminés à assurer leur souveraineté alimentaire, des Liégeois de tous bords se sont réunis pour inaugurer la ceinture alimentaire en novembre 2013. A l’époque, citoyens, associations, producteurs, entrepreneurs et chercheurs sont réunis autour d’un souhait : transformer ensemble le paysage agricole pour assurer plus d’autonomie alimentaire et plus de circuits courts.

Aujourd’hui, cette ambition se traduit dans des projets concrets, premiers maillons de cette ceinture en construction. Juin 2014 a vu le lancement de la monnaie locale le Valeureux. Après quelques mois, 10 000 valeureux sont en circulation et 30 commerçants partenaires. L’association s’apprête à réunir sa première assemblée.

En 2015, c’est au tour de trois initiatives (dont une coopérative) de démarrer leur activité : les Compagnons de la Terre, Fungi Up et Cycle-en-Terre. La première veut réinventer le modèle agricole et y introduire l’agro-écologie à la sauce collaborative. Mutualiser les ressources mais aussi faciliter le passage de relai des anciens agriculteurs et l’installation des nouveaux. Quant à Fungi up, il transforme un déchet en ressource : avec le marc de café, il confectionne des kits pour produire ses propres champignons. Enfin, Cycle en Terre produit des semences de légumes biologiques.

L’essor de la ceinture aliment-terre liégeoise se manifeste aussi par l’inspiration qu’elle représente. En février, c’est la ville de Ath qui a adopté une démarche similaire et inauguré la CaliTerre.

Plus d’infos : site de la CATL

Nouveau crédit éthique et solidaire

Historiquement, Crédal a choisi pour clients ceux qui ne reçoivent pas ou difficilement le soutien des banques classiques : ASBL, coopératives à finalités sociales, indépendants exclus bancaires et particuliers à revenus modestes. Aujourd’hui, il adapte son offre et crée Impact+ pour financer les projets d’entrepreneurs sociaux. Des personnes qui entreprennent dans une logique de marché, développent une activité rentable tout en réalisant une plus-value sociale, sociétale ou environnementale. Désireux de se financer avec un argent éthique et solidaire, ils se tournent vers Crédal.

Après deux ans de travail exploratoire avec une vingtaine de clients tels que la cantine le Yéti, l’épicerie fine SuperSec ou le système de location/partage de vêtements Tale Me, le crédit Impact+ est à maturité. Si le public s’élargit, les valeurs de Crédal demeurent : la coopérative est vigilante au green ou social washing et une analyse minutieuse du dossier d’entreprise sera réalisée pour s’assurer que les préoccupations sociales, sociétales ou environnementales sont véritablement au cœur du projet.

Outre cet examen des valeurs, les projets auront bien sûr à démontrer leur viabilité et leur rentabilité économique. Plusieurs types de crédits leur seront alors accessibles : investissement court ou long terme (mobilier ou immobilier), fonds de roulement, trésorerie et crédit pont.

Plus d’infos : site de Crédal

Economie sociale en Bolivie

Durant une semaine, du 2 au 6 mars dernier, 29 participants issus d’organisations partenaires de Solidarité Socialiste en Bolivie, en Colombie, ainsi que plusieurs organisations belges (la FGTB, le SAW-B, le Cetri et Terre) se sont réunis à Sucre en Bolivie pour débattre d’un cadre de l’économie sociale et solidaire en partant de leurs pratiques.

En se basant sur une méthodologie issue de l’éducation populaire, la première partie des échanges a porté sur le contexte de l’économie sociale dans les différents pays. Ensuite, l’objectif était de partir des expériences concrètes de travail des différents partenaires boliviens et colombiens pour construire, ensemble, une boussole de l’économie sociale. Suite au processus de construction, une boussole à 5 axes s’est dégagée, comprenant les aspects d’économie, d’autonomie, de démocratie, de solidarité mais également de construction d’un mouvement.

Cet atelier était le deuxième d’une série de trois ateliers prévus au Burundi et au Maroc, selon la même méthodologie avec des organisations partenaires d’Afrique centrale, de l’ouest, du Nord et du Moyen Orient. À l’issue de ceux-ci, une boussole commune sera construite et permettra à ce réseau international de mieux identifier et développer les expériences d’économie sociale menées sur le terrain, mais également de jeter les bases d’alternatives au modèle économique capitaliste dominant.

Plus d’infos : site de Solidarité Socialiste

Ressourcerie le Carré

En collaboration avec la Fondation pour les Générations Futures (FGF), la province de Hainaut a organisé la 3e édition du prix Hainaut Horizon.

Celui-ci a été attribué à la Ressourcerie le Carré pour l’intégration du développement durable dans son activité.

La Ressourcerie est dès lors sélectionnée pour le Grand Prix pour les Générations Futures, organisé au niveau national par la FGF.

Plus d’infos : site internet du prix Hainaut Horizon - site internet de la Fondation pour les Générations Futures - page Facebook de la Ressourcerie le Carré

Une newsletter publiée par SAW-B avec le soutien de la Wallonie