Le Pôle Conseil accompagne vos projets

Accompagné par SAW-B et soutenu par Impulcera, Olivier Bringard est un entrepreneur social dynamique et engagé. Entre La Louvière, Mons et Charleroi, Le Coursier Montois vous livre des bougies Amnesty, des colis variés et des courriers.

Découvrez son site.
S'inscrire

SAW-B, fédération d’économie sociale, rassemble les hommes et les femmes qui construisent une économie centrée sur le respect de l’humain et de l’environnement et non sur le profit

Accueil > Etudes & Animations > Publications > Analyses > Les multiples visages de l’occupation temporaire (novembre 2018)

Les multiples visages de l’occupation temporaire (novembre 2018)

L’usage des bâtiments au sein de nos villes est marqué d’un paradoxe. Alors que de plus en plus de personnes rencontrent des difficultés à se loger, et que de nombreux collectifs et associations ont du mal à trouver des locaux, des milliers de bâtiments demeurent inoccupés. Pourquoi ne pas transformer le paradoxe en opportunité, et permettre à des personnes ou des collectifs de s’établir temporairement dans les bâtiments vacants ? C’est ce que propose l’occupation temporaire : garantir une utilité aux bâtiments laissés vides entre deux affectations.
Tous les acteurs de l’occupation temporaire ne partagent cependant pas les mêmes motivations, ni les mêmes pratiques. En s’appuyant sur la réalité de Bruxelles, cette analyse propose un panorama des acteurs en présence.

Derrière ce panorama, une question plane : quelle occupation temporaire voulons-nous pour nos villes ? Elle est traitée dans une seconde analyse, L’occupation temporaire sera-t-elle associationniste ?

Télécharger (PDF – 718.4 ko)
retour vers Analyses

SAW-B SOLIDARITÉ 

DES 

ALTERNATIVES 

WALLONNES ET 

BRUXELLOISES . 42/6 rue de Monceau-Fontaine . 6031 Monceau-sur-Sambre . 071 53 28 30


Site réalisé avec Spip par Cassiopea asbl Suivre la vie du site RSS 2.0