ES-Infos

Newsletter de l’Économie Sociale

Découvrez chaque mois l’actualité de l’économie sociale

Gérer vos abonnements

ES-infos 94 - Novembre 2012

Actu du secteur
EUROPE
Initiative pour l’entrepreneuriat social : Les acteurs de l’économie sociale réagissent

Les acteurs de l’économie sociale se positionnent sur l’initiative pour l’entrepreneuriat social de la Commission européenne, par la voix de Social Economy Europe (SEE), le réseau européen qui rassemble les organisations représentatives de l’économie sociale, européennes et nationales. Pour les membres du réseau, l’initiative est une dynamique constructive mais les termes utilisés sont à clarifier. En effet, pour SEE, les termes « entreprise sociale » et « entrepreneuriat social » sont distincts, n’ont pas la même signification et ne recouvrent pas des réalités identiques. De même, les termes anglais de « social enterprise » et « social business » ne devraient pas être considérés comme des synonymes. Par ailleurs, selon le réseau, le programme de travail de l’Union Européenne sur l’économie sociale devrait s’inscrire dans un contexte plus large que celui de l’initiative en question. Les membres de SEE estiment encore qu’elle devrait s’ouvrir à toutes les entreprises de l’économie sociale, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Points positifs, Social Economy Europe reconnaît que les actions clés, formulées dans l’initiative en faveur des entreprises sociales, apportent une plus value indispensable pour leur reconnaissance et leur développement. Le réseau marque en particulier son soutien à l’action clé 9 qui concerne, entre autres, l’adoption des statuts distincts pour la fondation et la mutuelle européennes. SEE rappelle aussi qu’il est nécessaire d’entamer les travaux pour l’élaboration des statuts de l’association européenne. Des avis et recommandations qui ont été communiquées à la Commission européenne et aux députés européens.

Plus d’infos : Social Economy Europe - Tél. : 02/508.30.57 - Courriel : contact@socialeconomy.eu.org - Site : www.socialeconomy.eu.org

NOUVELLES TECHNOLOGIES
Des NTIC pour professionnaliser l’aide et soin à domicile

La Fédération de l\’Aide et des Soins à Domicile (FASD) dote ses 1100 infirmières de tablettes tactiles mobiles. L‘objectif central est de limiter leurs tâches administratives pour leur permettre de se centrer sur les soins aux patients. Après une phase pilote de 9 mois, réalisée auprès de 20 infirmières, les avantages constatés sont nombreux. Grâce à ces terminaux, le personnel soignant accède à distance au système informatique central de la FASD, ce qui lui évite de devoir se rendre dans l’un des centres ASD. Par ailleurs, les échanges d’informations et messages utiles avec les services administratifs sont facilités. Concrètement, chaque infirmière peut consulter son planning, à distance, à tout moment. A terme, le système permettra aussi d’accéder au dossier médical du patient et d’y encoder l\’ensemble des prestations et informations utiles à son suivi (prises de constantes, remarques particulières sur le suivi des soins à prodiguer, etc.). La tablette pourrait également se doter d\’un lecteur de carte d\’identité pour faciliter l\’accès au dossier médical. Le déploiement des tablettes se fera de manière progressive à partir de ce mois de novembre. Pour la fédération, il s’agit de se préparer à l’obligation, à moyen terme, de fournir un dossier médical informatisé au SPF Santé et à l’INAMI. La FASD gère 32 centres disséminés en Wallonie et à Bruxelles et offre ses services à près de 70 000 bénéficiaires.

Plus d’infos : FASD – Tél. : 02/735.24.24 - Courriel : secretariat@fasd.be - Site : www.fasd.be

REUTILISATION
Semaine européenne de réduction des déchets

Nouvelle édition pour la semaine européenne de réduction des déchets du 17 au 25 novembre. Comme à son habitude, RESSOURCES, la fédération des entreprises d\’économie sociale actives dans la réduction des déchets et la réutilisation s’inscrit dans l’événement. Cette année, elle a choisi la filière textile pour attirer les regards sur ce secteur. Chiffres à l’appui, la fédération démontre l’importance des acteurs de cette filière qui permettent de récupérer pas moins 23 000 tonnes de vêtements par an en Wallonie et à Bruxelles. Pour l’occasion, la fédération organise « la Semaine de la collecte textile Solid’R ». Via une campagne de communication d’ampleur, les acteurs membres de RESSOURCES labellisés « Solid’R » incitent le grand public à déposer les vêtements dont il souhaite se détacher dans l’une des 3360 bulles de collecte. Outre la collecte, plusieurs temps forts figurent au programme de l’action : une exposition de bulles relookées par des artistes, le résultat de la collecte à suivre en ligne au quotidien et des visites des centres de tri.

Le label permet d’identifier les acteurs belges d’économie sociale qui collectent des biens de seconde main et ont fait le choix de mettre en avant les principes éthiques auxquels ils se conforment : respect de l’environnement, développement de projets de solidarité, création d’emplois durables, etc. Les principes sont inscrits dans une charte qui garantit aussi une transparence dans l’affectation des fonds. Le système est vérifié par un organisme indépendant, Ethibel, qui garantit le bon respect des principes.

Plus d’infos : RESSOURCES - Tél. : 081/39.07.10 – Courriel : info@res-sources.be – Site : www.res-sources.be – Label « Solid’R » - Site : www.solid-r.be – Semaine européenne de la réduction des déchets – Site : www.ewwr.eu

COOPERATIVE
Clôture de l’année internationale des coopératives

De nombreux intervenants internationaux célèbreront la clôture de l\’Année Internationale des coopératives. « Co-operatives United », l’événement de clôture de cette année, se déroule entre le 29 octobre et le 2 Novembre à Manchester, en Angleterre. Cet événement se compose du Festival Mondial et ICAEXPO, un festival et une exposition de niveau international pour prendre pleinement conscience de l’ampleur des coopératives de par le monde. Au programme de ces 5 jours de festivités : conférences, forums, expositions, plus de 100 ateliers, un festival du film et des visites. La cérémonie d\’ouverture de l’événement accueillera José Graziano da Silva, le Directeur Général de l\’Organisation pour l\’Alimentation et l\’Agriculture des Nations Unies (FAO), qui se joindra aux milliers d\’autres délégués du Royaume-Uni et du reste du monde.

L’Alliance Coopérative Internationale (ACI), l’organisation qui représente et accompagne les coopératives du monde entier, profite de l’occasion pour tenir son assemblée générale. A l’ordre du jour : le plan d\’action pour une décennie coopérative ainsi que la délocalisation de l\’ACI à Bruxelles. En Belgique justement, le Conseil National de la coopération organise un symposium sur le thème « Les coopératives, leçons du passé, promesses d’avenir ! », ce 22 novembre. Par ailleurs, SAW-B participe à un cycle de 4 séances, organisé par le groupe d’animation « Li Cramignon » membre du réseau DBAO, qui mélange ateliers, ciné-débat et conférence pour appréhender les coopératives.

Plus d’infos : ACI - Courriel : ica@ica.coop - Site : http://2012.coop – Site de l’événement « Co-operatives United » : www.manchester2012.coop – CNC – Site : www.nrc-cnc.be - Symposium du CNC : www.notrecooperative.be/symposium/ - DBAO – Site : www.dbao.beVoir le programme du cycle

MISE A L’HONNEUR
Le Trusquin remporte le Prix Godefroid 2012

Le 6 octobre dernier, l’entreprise de formation par le travail (EFT) « Le Trusquin » a remporté le prix Godefroid de la province du Luxembourg, catégorie développement durable. Le prix vise à mettre en valeur des personnes, des entreprises ou des associations qui témoignent, par leur succès et leur esprit d\’initiative, du dynamisme de la Province du Luxembourg. Il s’articule autour de six catégories : jeunes, culture, économie, social, sport, développement durable.

L’entreprise lauréate s’est vue récompensée pour son activité en éco-construction dans laquelle elle a développé une expertise particulière. L’un des premiers membres du Cluster éco-construction, Le Trusquin est précurseur dans ce domaine. La structure ambitionne d’ailleurs de devenir un centre de formation de référence pour l\’éco-construction. Outre le volet éco-construction, l’EFT propose des formations de ferronnerie-soudure, transport et accompagnement de personnes et ouvrier de l\’environnement (gestion de la biodiversité, épuration des eaux par lagunage). Aujourd\’hui, Le Trusquin accueille 60 stagiaires par an dans ces quatre secteurs de formation. Le jury du Godefroid a été séduit par la portée sociale de ce projet qui met en avant des métiers innovants dans le secteur de l\’environnement, avec un bilan économique positif. En tant que lauréat au prix Godefroid, l’entreprise est d’office inscrite à l’édition 2013 du Grand Prix des générations futures 2013. Par ailleurs, Le Trusquin nominé au Prix de l’innovation de l’UNIPSO dont la proclamation des résultats est prévue le 13 décembre prochain. Des mises en valeur, conjuguées au principe d’être à la pointe de certaines techniques en éco-construction, qui offrent à l’entreprise une reconnaissance de plus en plus importante dans le secteur de la construction.

Plus d’infos : Le Trusquin - Tél : 010/45.03.62 - Courriel : info@letrusquin.be - Site : www.trusquin.be – Prix Godefroid – Site : www.lesgodefroid.be

COMMERCE EQUITABLE
Le Label \"petits producteurs\" fait son entrée en Belgique

La Belgian Fair Trade Federation (BFTF) suit les dernières actualités en matière de commerce équitable. Dans sa lettre d’information d’octobre, elle pointe un nouveau venu dans le paysage du secteur et des systèmes de certification : le label \"petits producteurs\". Il est né en 2006, de la volonté des organisations paysannes d’Amérique Latine et des Caraïbes de défendre leurs intérêts et les spécificités de leurs terroirs. Une manière pour ces producteurs de se positionner face aux grandes plantations et à une tendance du marché qui se focalise sur l’augmentation des volumes. Après une période de gestation, il a été mis en œuvre, d’abord en Amérique latine, et fait maintenant son entrée chez nous. Le label identifie des produits. Entre autres premiers porteurs de ce label : sucre complet du Pérou, café pure origine d’Equateur ou du Guatémala. L’intérêt de ce label repose sur la véritable dynamique des petits producteurs à l\’origine du projet. Le label leur appartient et remet en avant la justice économique et sociale, la démocratie, la participation et le respect de l’environnement comme clés de l’amélioration des leur conditions de vie. Parmi les membres de BFTF, certains ont déjà commencé à s’inscrire dans la démarche : Ethiquable et Café Chorti.

Plus d’infos : BFTF – Courriel : info@bftf.be – Site : www.bftf.be – Label Petits producteurs – Site : www.votresymbole.org

MEDIA
Des alternatives se dévoilent en portraits vidéo

L’ASBL Quinoa est partie à la rencontre de citoyens engagés pour interroger leurs motifs, leurs pratiques et leurs rêves... Résultat ? Une série de capsules vidéo sous le titre commun « Alternatives ». L’objectif est de présenter des projets qui œuvrent pour des modes de production ou de consommation alternatifs ou pour plus de justice sociale. Au travers de ces vidéos, Quinoa met en lumière des dispositifs collectifs qui participent à la transformation de la société et se réapproprient des savoirs, des espaces ou des biens communs, en relocalisant notre économie ou encore en re-solidarisant les individus et les communautés.

Par ailleurs, dans le domaine des énergies renouvelables, la coopérative citoyenne Lucéole, ancrée en Province du Luxembourg lance un clip de promotion pour attirer de nouveaux coopérateurs. Elle crée l’événement en le diffusant en avant-première au cinéma \"Le Foyer\" à Habay-la-Vieille le lundi 12 novembre 2012. La vidéo sera ensuite visible en ligne.

Plus d’infos : Quinoa - Tél. : 02 893 08 70 - Courriel : info@quinoa.be - Site : www.quinoa.be - Voir les capsules - Lucéole – Site : www.luceole.be

FINANCE ETHIQUE
Retour sur les états généraux de la finance responsable et solidaire

Ce samedi 6 octobre, les états généraux de la finance responsable et solidaire, ont été organisés à l\’occasion des 25 ans du Réseau Financement Alternatif (RFA). L’événement, qui a rassemblé quelque 500 personnes a permis aux citoyens, représentants des mondes associatif, académique et politique, d\’appeler à une finance plus responsable, régulée par nos élus et œuvrant pour l\’intérêt général. Une occasion pour le public de rencontrer de nombreuses associations membres du RFA actives dans le secteur et les représentants des groupes locaux Financité. Des groupes composés de citoyens qui désirent créer des alternatives et utiliser la finance comme un outil et non une finalité, afin de la remettre au service de l\’intérêt général. La matinée proposait différents ateliers sur les monnaies complémentaires, les coopératives ou encore, la banque et ses missions, telles que nous les « rêvons ».

Moment phare de la journée, un débat, modéré par le journaliste économique à la RTBF Michel Visart, a réuni Philippe Meystadt, ancien président de la Banque européenne d\’investissement (BEI) et ancien vice-premier ministre, Philippe Lamberts, Député européen Ecolo et Georges Hübner, Professeur à la HEC Management School de l’ULg. Le panel est intervenu autour du thème « Crise financière et modèles bancaires », sur base de l\’ouvrage que le Réseau Financement Alternatif vient de publier sous ce titre. Les principaux sujets abordés lors des exposés portaient sur les moyens de mieux réguler la finance et de la rendre davantage connectée à l\’économie réelle. La journée s\’est clôturée par un appel du directeur de RFA, Bernard Bayot, aux citoyens que nous sommes tous, à s\’engager pour renforcer un mouvement citoyen pour une finance responsable et solidaire.

Plus d’infos : RFA – Tél. : 02/340.08.60 – Courriel : info@financite.be – Site : www.financite.be


Actu politique
EUROPE
Initiative pour l’entrepreneuriat social : la suite du parcours législatif

L’initiative de la Commission pour l\’entrepreneuriat social poursuit son parcours législatif. Après avoir fait le tour des commissions concernées, le texte avait été amendé (voir ES-Infos de juillet-août 2012 à ce sujet). Le 4 octobre dernier, la Commission de l\’emploi et des affaires sociales a remis un rapport final. Dans ses motifs, le rapport indique que « Pour permettre un développement rapide de l\’entrepreneuriat social, associé à un soutien ciblé des personnes et organisations engagées à cet égard, le présent rapport du Parlement européen cherche à établir des conditions aussi précises et claires que possible, mais à la fois ouvertes et propices, pour la prochaine phase de l\’économie sociale européenne, qui se présente sous de nouveaux auspices. »

Les recommandations sont axées sur plusieurs points. D’abord sur les mesures pour différents types d\’entreprises. A pointer parmi celles-ci, le rappel fait à la Commission sur son engagement à mettre en œuvre douze initiatives pour soutenir le développement des coopératives. Or, à ce jour, peu de progrès ont été accomplis en ce sens. Le rapport invite donc la commission à faire preuve d\’ambition et à proposer, conformément à l\’initiative de 2004, des mesures supplémentaires pour améliorer les conditions de fonctionnement des coopératives, mutuelles, associations et fondations. Il souligne encore que les entreprises sociales sont d\’importants prestataires de services d\’intérêt général (SSGI) et précise que la notion de responsabilité sociale des entreprises (RSE) doit être distinguée de celle d\’économie sociale et d\’entrepreneuriat social. Ensuite, le rapport aborde les perspectives financières et comment améliorer l\’environnement juridique et budgétaire. Les parlementaires soulignent l’importance de fournir des moyens financiers suffisants aux entreprises sociales, tant aux niveaux local, régional, national, que de l\’Union, et de préciser les fonds du cadre pluriannuel 2014-2020 concernés. Ils estiment aussi qu\’il conviendrait de simplifier l\’accès au financement européen, les exigences organisationnelles, administratives et comptables. Enfin, le rapport amène des mesures de soutien et de promotion ; comme la demande d\’une étude comparative sur les différents cadres juridiques nationaux et régionaux, les conditions de fonctionnement des entreprises sociales et leurs caractéristiques, en coopération avec les entreprises sociales elles-mêmes. Les eurodéputés soutiennent la proposition de la Commission de créer un groupe d\’experts sur l\’entrepreneuriat social (GECES). Un groupe chargé d\’observer et d\’évaluer les progrès accomplis dans la mise en œuvre des mesures envisagées. Ils invitent à considérer la faisabilité du développement d\’un \"label social européen\" destiné aux entreprises sociales pour leur assurer un meilleur accès aux marchés publics sans enfreindre les règles de concurrence. Ils suggèrent, à ce titre, que les entreprises porteuses d’un tel label fassent l\’objet d\’une surveillance régulière par rapport au respect des dispositions définies dans le label. L’initiative pour l’entrepreneuriat social est maintenant inscrite à la séance plénière de ce 19 novembre.

Plus d’infos : Téléchargez la communication de la Commission européenne – Parlement européen – Site : www.europarl.europa.euRapport de la Commission Emploi et Affaires sociales du 4 octobre 2012


EUROPE
Privatisation de la sécurité sociale ?

En vue de moderniser les modes de passation des marchés publics, la Commission européenne a soumis une proposition de Directive au Parlement et au Conseil européens. L’Article 74 aborde les règles d’attribution de marchés pour des services sociaux et d\’autres services spécifiques. Des services énumérés dans l’annexe XVI du texte. Surprise dans la liste des services concernés, la présence des services de sécurité sociale obligatoire. Différentes parties-prenantes se sont inquiétées que cette mise au marché des services de sécurité sociale n’ait pas soulevé de débats particuliers lors du passage de la proposition en commission parlementaire.

Interviewée à ce sujet par le site d’information « Mediapart », l’eurodéputée française, Pervenche Berès, présidente de la Commission emploi et affaires sociales regrette de ne pas avoir relevé l’annexe en question. Cependant, vu que le texte est en cours de négociation, elle a confirmé la possibilité de faire encore modifier ce point. De son côté, l’eurodéputé belge, Marc Tarabella, rapporteur sur le fond de la directive marchés publics et Président de l\’Intergroupe économie sociale, a publié un communiqué de presse sur la question et déposé un amendement pour faire supprimer la référence à la sécurité sociale. Il précise, en outre, que la référence est illégale car de nombreux traités rappellent que la sécurité sociale est un secteur non-économique et qu\’elle ne peut donc être soumise aux règles du traité relatives au marché intérieur et à la concurrence. Il relativise cependant la polémique ouverte. D’une part, car il rappelle que les directives donnent des lignes directrices aux états membres mais leur laissent leur autonomie sur la manière d’y arriver. L’important est surtout de clarifier au maximum les textes et d’empêcher les interprétations excessives. D’autre part, car le texte est en cours de négociation. Enfin, car la Commission et le Conseil se montrent ouverts à revoir ce point. Michel Barnier, le Commissaire en charge a d’ailleurs déjà remis un amendement pour préciser la mention qui a provoqué le débat. Il a réagi, tant à l’article de Mediapart, qu’au communiqué du député. Le Conseil européen a, quant à lui, intégré un considérant qui justifie la non application de la directive à certains régimes obligatoires de sécurité sociale, mais également à la diplomatie et à la justice. Une version de compromis pourrait atterrir au Parlement d’ici fin 2012, pour ensuite entrer dans la phase finale du « trilogue » (Parlement – Commission – Conseil) début 2013. Mais il est trop tôt pour confirmer ce calendrier à l’heure actuelle. A noter que certains états membres seraient intéressés de pouvoir mettre leur service de sécurité sociale au marché.

Plus d’infos : Commission européenne – Site : http://ec.europa.eu/Télécharger le communiqué de presse qui annonce nouvelle directive - Texte de la proposition Télécharger le communiqué de presse de la discussion du Conseil européen sur ce point (voir p10-11, point2) – Lire le communiqué de presse de Marc Tarabella sur son site – Accéder à l’article de Mediapart - Télécharger la réponse du commissaire Barnier

FEDERAL
Plan fédéral pauvreté 2012-2014

Le SPP Intégration sociale démarre, courant de ce mois, les rencontres provinciales d’automne 2012. Des rencontres destinées à échanger des informations avec les CPAS. A la une de ces rencontres : le nouveau Plan fédéral de lutte contre la pauvreté 2012-2014. Présenté par la Secrétaire d’Etat à l’intégration sociale, Maggie De Block, le 14 septembre 2012 dernier, il a été accepté par le gouvernement. Il engage le gouvernement à mener 118 actions concrètes d’ici 2014 afin de contribuer à l’objectif européen de réduire de 380 000 le nombre de personnes en risque de pauvreté en Belgique, d’ici 2020. Pour le gouvernement, la participation au marché du travail est l’un des facteurs déterminant. Raison pour laquelle l\’activation par les CPAS fait partie des objectifs opérationnels du plan. La Secrétaire d’Etat étudie la possibilité d’élargissement du contingent art60§7. Pour rappel, il s\’agit de l\’article de loi qui concerne les bénéficiaires des CPAS engagés sous contrat et qui peuvent être mis à disposition d\’autres utilisateurs ; entre autres, les ASBL, les sociétés à finalité sociale et les initiatives d\’économie sociale.

L’action en question inquiète cependant les CPAS puisque la matière en question fait partie des futures régionalisations. Qui plus est, au-delà de cette mesure particulière, ils sont cités à de nombreuses reprises dans le plan alors qu’aucune dotation supplémentaire ne semble annoncée. Or, les mesures d’austérité et de rigueur budgétaire leur donnent une deuxième bonne raison de s’inquiéter des conséquences qu’aura ce nouveau plan fédéral sur leurs finances. Des inquiétudes relayées dans le numéro 346 de la revue « Alter Echos ». A l’approche des récentes élections communales, la fédération des CPAS wallons avait d’ailleurs publié un communiqué de presse pour faire entendre ses revendications politiques. Elle y mentionnait déjà « Les CPAS sont comme un entonnoir dans lequel passent toutes les problématiques sociales, mais sans financement adéquat. »

Plus d’infos : Cabinet de Maggie De Block – Tél. : 02/542.80.11 - Site : www.deblock.belgium.be - UVCW/Fédération des CPAS wallons – Site : www.uvcw.be/espaces/cpas/ - AVCB – Site : www.avcb-vsgb.be

FEDERAL
Statut d’artiste clarifié par la Ministre de l’emploi

La ministre de l’emploi semble avoir entendu les revendications des représentants des professionnels des arts et du spectacle et publie un communiqué de presse qui revoit les conditions d’accès au chômage pour les artistes. En mars dernier, l’Association Professionnelle des Métiers de la Création, structure de SMartBe, tirait en effet la sonnette d’alarme face à l’interprétation excessive et de plus en plus restrictive que l’ONEm faisait de la loi sur le statut d’artiste (voir dans l\’ES-Infos d’avril 2012). Pas moins de 240 dossiers s\’étaient vus refusés par l’ONEm. Le service juridique de SMartBe a entamé des procédures pour plusieurs d\’entre eux. A ce jour, 39 ont obtenu gain de cause tandis que l\’ONEm a changé spontanément d\’avis pour 15 d\’entre eux.

La polémique a, depuis, connu plusieurs rebondissements, dont des interpellations parlementaires et la publication d’un avis du Conseil National du Travail (CNT) pour en arriver, ce 17 octobre, à un réajustement, par la Ministre, de l’interprétation de la Loi. Dans son communiqué de presse, elle rappelle que beaucoup a été fait pour améliorer le statut d’artiste, créé en 2002, et pour l’adapter aux réalités de terrain. Cependant, sous la législature précédente, des dysfonctionnements ont été constatés dans le cadre de l’application concrète du statut. Au vu du nombre croissant de personnes qui se déclarent « artiste », l’ONEm a soupçonné des abus et pris des mesures pour restreindre les conditions d’accès. La Ministre reconnaît que l’effet de ce durcissement a été néfaste pour l’ensemble des artistes et que nombre d’entre eux se sont vus exclure du statut, et du chômage dans certains cas, de manière abusive. Elle a donc donné des indications à l’administration pour préciser l’interprétation de la loi. La Ministre indique cependant que cette réforme doit être considérée comme une mesure transitoire d’ici à la mise en place d’un véritable statut d’artiste qu’elle entend adapter en tenant compte de l’avis du CNT. De son côté, SMArtBe salue les précisions apportées par la Ministre mais rappelle qu’elle plaide toujours pour l’application étendue des mesures spécifiques d’accès et de maintien au chômage à tous les artistes, interprètes et créateurs et aux techniciens, sans aucune distinction.

Plus d’infos : Cabinet de Monica De Coninck – Tél. : 02/238.28.11 – Courriel : info@deconinck.belgium.be - Lire le communiqué de presse de la Ministre - SMartBe - Site : www.smartasbl.be - Découvrir les dates clefs de la problématique sur le blog de SMartBe – Lire la réaction de SMartBe au communiqué de la Ministre

FEDERAL
Stratégie de relance : premier état des lieux

Début octobre, le Gouvernement a dressé un premier état des lieux de la stratégie de relance. Parmi les mesures-phares décidées en juillet 2012 certaines ont déjà aboutis ; comme la création de 10 000 places de stages pour des jeunes à la fin de leur scolarité et l’augmentation de près de 50% des réductions de cotisations patronales pour favoriser la mise à l’emploi des jeunes et des travailleurs âgés. Pour d’autres mesures, les textes légaux sont en cours de finalisation et devront faire l’objet d’une approbation au Gouvernement dans les prochaines semaines. C’est le cas de l’engagement de 800 extras équivalent temps plein dans le secteur non marchand (aide aux personnes), prévus pour faire face aux besoins liés au vieillissement de la population. Par ailleurs, les Régions et Communautés ont également transmis une liste de propositions sur lesquelles elles souhaitaient travailler. Lors de la dernière réunion de travail du 24 septembre dernier, les priorités ont été fixées. A pointer parmi elles, la définition d’un statut pour les aidants proches et l’assouplissement de la législation sur les groupements d’entreprises.

Plus d’infos : Cabinet du Premier Ministre – Tél. : 02/501.02.11 – Courriel : info@premier.fed.be – Site : www.premier.be - Télécharger la communication du Gouvernement

WALLONIE
Nouveau décret d’accompagnement individualisé des demandeurs d’emploi

L’arrêté qui accompagne le nouveau décret relatif à l\’accompagnement individualisé des demandeurs d\’emploi et au dispositif de coopération a été publié au Moniteur le 17 septembre dernier. Une publication qui marque l’entrée en vigueur effective du décret. Le texte définit les groupes cibles prioritaires de l’accompagnement individualisé, ainsi que les dispositions relatives à la durée, la clôture, la prolongation et la reconduction de l\’accompagnement. Il concerne également le contrat de coopération entre le FOREM et les partenaires, opérateurs de l’insertion, vers qui sont relayés les demandeurs d’emploi visés par le décret. A la sortie de l’avant-projet, ce nouveau texte avait suscité des inquiétudes auprès des représentants du secteur de l’insertion socioprofessionnelle. Ils avaient d’ailleurs déposé un mémorandum commun à l’attention du Gouvernement et du FOREM. Dans la foulée, ils avaient refusé le contrat de coopération et la charte déontologique proposés pour cadrer les modalités des partenariats avec le FOREM, estimant que cela s’assimilait plutôt à de la sous-traitance qu’à une véritable collaboration. (Lire à ce sujet, l’ES-Infos de mai 2012. Entre temps, le texte a connu quelques retouches sans grandes modifications sur le fond. Le secteur reste demandeur d’une réflexion pour une politique globale de l’insertion. Une revendication exprimée par l’Interfédé, la fédération des EFT et OISP, dans un communiqué de presse, paru en septembre dernier (relayé dans l\’ES-Infos d\’octobre 2012 ).

Plus d’infos : Cabinet du Ministre André Antoine - Tél. : 081/253.811 - Site : http://antoine.wallonie.be - Texte complet du décret - Texte complet de l’arrêté - Interfédé - Tél. : 081/74.32.00 – Site : www.interfede.be


WALLONIE
L’avis du CWES sur l\’avant-projet d\’arrêté relatif au décret EI

Le 17 octobre dernier, le CWES (Conseil Wallon de l\’Economie Sociale) a remis un avis sur l\’avant-projet d\’arrêté d\’exécution du futur nouveau décret relatif aux entreprises d\’insertion. Un décret adopté tout récemment en 3ème lecture par le Gouvernement et transmis au Parlement wallon.

Dans son avis, le CWES souligne l’intérêt d’une collaboration entre les acteurs de l’économie sociale et ceux de l’économie classique, notamment dans les secteurs où une subvention majorée est prévue pour l’engagement de travailleurs défavorisés. Il attire l’attention sur la nécessité d’une cohérence entre les différents outils de l\’insertion socioprofessionnelle. Par ailleurs, le Conseil demande à ce que les dispositions relatives à la tension salariale soient clarifiées. Les représentants de l\’économie sociale ont apporté une série de remarques supplémentaires. Ils se réjouissent de l\’avancement de la réforme et pointent plusieurs éléments dont la mise en exergue des dispositions de la SFS, le maintien de la subvention pour l’accompagnement social dans le temps, la prise en compte de la diversité des entreprises ou encore, le renforcement des subventions à l\’engagement de travailleurs défavorisés sur certains secteurs d\’activités.

Plus d’infos : Cabinet du Ministre Marcourt – Tél. : 081/234.111 – Courriel : jeanclaude.marcourt@gov.wallonie.be – Site : http://marcourt.wallonie.be – CWES – Tél. : 04/232.98.78 – Site : http://www.cesw.be/index.php?page=detail-2&alias=Conseil-wallon-de-lEconomie-sociale-CWES - Téléchargez l’avis complet


Actu de SAW-B
ANNIVERSAIRE
Les 30 ans de SAW-B déclinés en 30 portraits de membres

Maria-Elena, Eric, Thierry, Alicia, Marc, Virginie… ils sont directeurs, travailleurs ou bénéficiaires d’entreprises d’économie sociale membres chez SAW-B. Pour les 30 ans de la fédération, ils se sont pliés au jeu de l’interview pour nourrir de leur vécu les 30 portraits qui composent une publication événement. Il y a 30 ans, les premiers membres de SAW-B adhéraient au mouvement des alternatives économiques et sociales qu’elle a décidé de défendre. Une occasion que la fédération saisit pour les mettre à l’honneur. Elle rassemble 30 de ses membres dans une brochure qui les présente dans l\’ordre chronologique de leur année d’adhésion. Un outil de communication qui se veut une vitrine de l’économie sociale. Loin des traditionnelles présentations institutionnelles, cette publication entend montrer l’économie sociale dans ses particularités, sa richesse et sa créativité. Nourris des témoignages des personnes interviewées, les textes s’accordent avec la valeur centrale de l’économie sociale, celle de replacer l’humain au centre des préoccupations.

La publication, à paraître en novembre, sera diffusée auprès de tous les membres et offrira un échantillon de la diversité des entreprises d’économie sociale. Une manière originale de découvrir le large éventail de leur offre de biens et services mais aussi, les valeurs et principes qu’elles défendent au quotidien.

Plus d’infos : SAW-B – Tél. : 071/53.28.30 – Courriel : info@saw-b.be – Site : www.saw-b.be

EDUCATION PERMANENTE
Deux nouvelles analyses à lire

Le pôle éducation permanente de SAW-B vient de publier deux nouvelles analyses. L’une rebondit sur la nouvelle ordonnance qui va rentrer en application pour l’économie sociale bruxelloise. Une ordonnance qui remplace la précédente pour s\’adapter aux prescrits européens mais aussi, pour préciser la précédente qui montrait ses lacunes. Ce texte est l\’occasion de porter un regard critique sur la situation et les enjeux de l\’économie sociale Bruxelloise et de voir s\’il apporte - ou pas - les réponses adéquates. Entre contentement, interrogations et déceptions, les avis des acteurs de terrains divergent. L\’analyse met en tout cas en évidence qu\’il faudra rester vigilant à la manière dont cette ordonnance va prendre vie pour que l\’économie sociale bruxelloise ne devienne pas, demain, un instrument des pouvoirs publics mais bien un partenaire, un acteur du développement local au bénéfice de leurs travailleurs mais aussi de la collectivité.

La deuxième analyse traite de l’ambivalence des politiques d\’insertion. Parmi les dispositifs d\’économie sociale en Belgique francophone, certains semblent, plus que d\’autres, reposer sur des « emplois tremplin ». A savoir des emplois à durée déterminée, qui doivent permettre aux personnes qui en bénéficient de se remettre le pied à l\’étrier et de se former, avec l’espoir de trouver du travail ailleurs, une fois leur contrat terminé. Cette analyse propose de questionner la pertinence de ces mesures, particulièrement pour les entreprises actives dans des secteurs qui offrent peu de perspectives directes d\’emploi aux travailleurs qui y passent quelques mois. Ne se transforment-elles pas, sous couvert de service d\’intérêt général et d\’insertion, en un outil de mise à l\’écart temporaire ou durable de certaines catégories de personnes qui deviennent, en quelque sorte, des « insérés permanents », placés dans un carrousel de l\’insertion qui gagnent juste à chaque tour... le droit d\’en faire un autre ? L\’ambivalence qui plane au-dessus de ces mesures publiques ne peut être levée qu\’à certaines conditions que cette analyse propose d\’identifier.

Plus d’infos : SAW-B – Véronique Huens – Tél. : 071/53.28.38 – Courriel : v.huens@saw-b.beAccédez à la liste complète des analyses classées par thématiques

MARCHES PUBLICS
Une nouvelle circulaire bruxelloise pour promouvoir les clauses sociales

L’expertise développée par SAW-B en matière d’intégration des clauses sociales dans les marchés publics a été mise à contribution par le gouvernement bruxellois. Le Ministre de l\’économie et de l’emploi souhaite renforcer leur utilisation. A ce titre, SAW-B, en partenariat avec Actiris, à collaboré à l’établissement d’une nouvelle circulaire pour favoriser et promouvoir ces clauses. Par cette circulaire, le gouvernement entend encourager l’introduction de considérations sociales dans les cahiers spéciaux des charges afin d’amplifier la politique d’insertion socioprofessionnelle.

Une présentation publique de la circulaire est programmée le 20 novembre au Parlement régional bruxellois. Elle s\’adresse à tous les adjudicataires publics bruxellois (mandataires communaux, administrateurs d\’intercommunales, organismes publics, techniciens administratifs en charge de la rédaction de cahier des charges, etc.).

Plus d’infos : SAW-B – Jean-Luc Bodson – Tél. : 071/53.28.35 – Courriel : jl.bodson@saw-b.beTélécharger le programme de la présentation


Appels à projet
ImpulCera

Nouvelle phase d’ouverture à candidats pour l’appel à projets ImpulCera. L’appel permet le soutien de projets d’entrepreneuriat en économie sociale. A la clef pour les candidats retenus, une bourse, jusqu’à 5000 euros, pour étudier la faisabilité de leur idée d’entreprise. Si cette étude s’avère positive, ils peuvent ensuite postuler pour une 2ème bourse, de lancement cette fois, à hauteur de 10 000 euros. Eco-construction, alimentation bio, hébergement alternatif, commerce équitable, etc., à ce jour, plus de 30 projets ont été soutenus dans des secteurs d’activité très variés. Parmi eux, 5 sont déjà passés à l’étape du lancement de l’activité.

Les nouveaux dossiers de candidature sont attendus entre le 15 novembre 2012 et le 15 février 2013. Ils sont soumis à l’appréciation d’un jury, composé de professionnels du secteur de l’économie sociale, de l’animation économique, du monde académique et des entreprises.

Plus d’infos : ImpulCera – Tél. : 071/53.28.30 – Courriel : info@saw-b.be – Site : www.impulcera.be

Bourse innovation développement durable

L\’ASE (Agence wallonne de Stimulation Economique) vient de lancer le troisième appel à projets « bourses innovation développement durable ». L’appel s\’adresse à toutes les entreprises (très petites, petites ou moyennes), aux indépendants, aux commerçants et aux artisans, constitués depuis au moins 1 an. 25 bourses de 15 000 € seront attribuées aux initiateurs de projets qui intègrent les aspects liés au développement durable dans leur démarche créative.

Les dossiers de candidature peuvent être déposés jusqu\’au 14 janvier 2013. Le Comité de sélection se réunira mi février 2013 pour désigner les meilleurs projets.

Plus d’infos : ASE - Tél. : 04/220.78.18 – Courriel : bourseinnovationdd@as-e.be – Site : www.aidesdirectes.be

Soyez le 1000ème entrepreneur potentiel d’Avomarc

Pour fêter son 1000ème porteur de projet, la coopérative d\’activités Avomarc a lancé un appel à candidatures. Le candidat retenu bénéficiera d’un budget de 2000€ pour lancer son entreprise, en plus de l’accompagnement collectif et individuel proposé par Avomarc, durant 24 mois. La somme pourra être consacrée, au choix, à la réalisation d’outils publicitaires, à l’intervention de consultants en matière juridique, marketing ou commerciale… Les projets éligibles sont les activités de service et d’artisanat qui ne nécessitent pas de stocks trop importants, ni d’investissements trop lourds, à l’exclusion des secteurs de la construction et de l’Horeca. La remise des candidatures est ouverte jusqu’au 30 novembre.

Plus d’infos : Avormarc – Tél. : 065/.34.70.10 – Courriel : info@avomarc.be – Site : http://avomarc.be


Publications
Coopérative mode d\’emploi

Utilisateurs de la forme coopérative ? Voici le mode d\’emploi livré avec le modèle ! Edité par Febecoop, ce manuel fournit toutes les informations pour comprendre ce qui se cache derrière la façade d\’une coopérative. Il s\’adresse aux coopérateurs en vue de les aider à faire fonctionner leur coopérative de la manière la plus efficace possible : se poser les bonnes questions, mettre en place les bonnes habitudes, etc. Un rapide coup d\’oeil à la table des matières permet de revenir sur les origines des coopératives, de connaître l\’aspect législatif, de comprendre le fonctionnement de cette forme juridique participative et de maîtriser le montage d\’une coopérative. Dans une vision de développement durable, le manuel intègre un chapitre sur le recyclage et le démantèlement des coopératives. Il se clôture par une description du modèle européen.

Plus d’infos : Febecoop - Tél. : 02/500.53.14 - Courriel : c.vandemaele@febecoop.be - Site : www.febecoop.be - Prix : 15€ (frais de port inclus) - Voir la table des matières

Crise financière et modèles bancaires : la riposte

Cinq ans après le début de la crise financière, une dizaine d\’auteurs issus du monde académique, financier et de la société civile se sont réunis pour analyser les causes de la débâcle et avancer des solutions. Leur ouvrage intitulé « Crise financière et modèles bancaires », publié par le Réseau Financement Alternatif (RFA), dresse un constat sans concession : mettre la finance au service des citoyens signifie que les banques de dépôt en finissent avec la prise de risque, que le secteur soit réellement régulé par nos élus et que le système financier œuvre pour l\’intérêt général.

Dans la première partie de l\’ouvrage, après avoir planté le décor du marché bancaire européen et belge, les auteurs portent un regard sur la finance dite intelligente et solidaire, afin de voir comment cette dernière s\’en sort en ces périodes troubles. Vient ensuite un patient remaillage des principaux épisodes de régulation, et de dérégulation, que la finance mondiale, européenne et belge a connu depuis le krach de 1929. Après avoir analysé les avancées politiques, le livre conclut sur l\’avenir.

Plus d’infos : RFA – Tél. : 02/340.08.60 – Courriel : info@rfa.be - Site : www.financite.be – Prix : 15€

Nouveau portail informatique : l’Observatoire européen de l’ESS

Le Think Tank européen Pour la Solidarité a créé un Observatoire européen de l’entrepreneuriat social et de l’économie sociale et solidaire (ESS). Il vise à regrouper les informations sur ce qui se passe dans ce domaine dans les autres pays européens. Il propose, en ligne, des données et actualités classées par thématiques, pays et acteurs pertinents. Le portail informatique s’articule autour de trois grands pôles pour une recherche efficace et facile : les textes et stratégies de l’Union européenne, les bonnes pratiques et politiques en matière d’entrepreneuriat social dans chaque pays et les différentes thématiques dans lesquelles l’ESS s’inscrit. Outre le site Internet, une newsletter servira de relais entre l’Observatoire et les acteurs de l’ESS, dont le 1er numéro vient de paraître.

Plus d’infos : Site de l’Observatoire : www.ess-europe.eu - Pour la Solidarité – Tél. : 02/535.06.63 – Courriel : info@pourlasolidarite.be – Site : www.pourlasolidarite.eu


Agenda
NOVEMBRE 2012
Le mois de l’ESS en France

Nos voisins français consacrent le mois de novembre à l’économie sociale et solidaire. Le but ? Faire découvrir au plus grand nombre, au travers d’initiatives les plus diverses possibles, cette autre façon de concevoir l’économie. Le programme inclus des manifestations d\’envergure nationale, des actions \"vitrines\" de l\’économie sociale, la Semaine de la Solidarité Internationale et la Semaine de la Finance Solidaire.

Plus d’infos : Site : www.lemois-ess.org

NOVEMBRE 2012
Les formations de La Boutique de gestion

La Boutique de Gestion propose des formations à l’attention des acteurs du non-marchand et de l’économie sociale. Différents modules sont consacrés à la gestion financière, comptable, juridique et la gestion administrative du personnel. A venir pour ce mois de novembre : « Je perfectionne mon écriture et la compréhension de ma comptabilité » et « Je fais le point sur les différentes aides à l\’emploi ».

Plus d’infos : Tél. : 081/26.21.58 – Courriel : jv@boutiquedegestion.be – Site : http://www.boutiquedegestion.be/formations

DE 5 AU 16 NOVEMBRE 2012
« Ebullitions citoyennes », la quinzaine de l’éducation permanente

Cette quinzaine, organisée par la FESEFA, vise à identifier les grandes questions qui se posent au secteur de l’éducation permanente et à construire des propositions et des revendications communes. Elle se déroule en deux temps : d\’abord une vingtaine d\’ASBL membres ouvrent leurs portes, ensuite, une journée de clôture, début décembre, reprendra les questions et thèmes essentiels abordés lors de la quinzaine.

Plus d’infos : FESEFA – Tél. : 02/502.46.73 – Courriel : secretariat@fesefa.be – Site : www.fesefa.be

9 NOVEMBRE 2012
Le défilé des Petits Riens

Cette dixième édition du défilé des Petits Riens coïncident avec les 75 ans de la structure. Une occasion de rehaussé l\’événement de surprises et découvertes. Le concept reste le même : des créateurs belges créent des pièces originales à partir de textiles chinés dans le centre de tri. Leur vente permet la collecte de fonds pour le financement des projets sociaux de l’association.

Plus d’infos : Heure : 19h - Lieu : Tour et Taxis - Av. du Port, 86c à 1000 Bruxelles – Site : www.petitsriens.be – Prix : 55€ places VIP – 30€ place adultes - Places uniquement disponibles en prévente sur Sherpa

10 NOVEMBRE 2012
Samedis Cinéma

Suite du cycle de ciné-débats, organisé par ATTAC, le Ciné Le Parc et SAW-B, sur le thème \"Cinq alternatives pour plus d\’humanité\". Au programme de cette 3ème séance, « L’envers du tableau noir », un film qui met face à face les témoignages de professeurs et de leurs élèves sur leur vision de l’école, de l’éducation et de l’enseignement. La projection sera suivie d’un débat avec Nico Hirtt, de l’APED (Appel pour une école démocratique).

Plus d’infos : Heure : 9h45 - Lieu : Ciné Le Parc - rue Montigny, 58 à 6000 Charleroi - Tél. : 071/31.71.47 - Site : www.cineleparc.be - Prix : 5,3€ la séance

10 ET 24 NOVEMBRE 2012
Les coopératives citoyennes : un modèle d\’entreprise ?

Le Réseau Financement Alternatif organise un cycle d\’ateliers sur les coopératives citoyennes, co-animés par SAW-B. Ils invitent à découvrir le monde des coopératives : leurs modèles, leur gestion démocratique, leurs avantages et inconvénients.

Plus d’infos : Heures : De 10h00 à 16h30 - Lieux : le 10/11/12 à Namur, le 24/11/12 à Braine-le-Comte - Tél. : 02/340.08.72 – Courriel : formation@financite.be - Site : www.financite.be

10 ET 20 NOVEMBRE, 4 ET 11 DECEMBRE 2012
Coopératives à l’honneur

A l\’occasion de l\’année internationale des coopératives, Li Cramignon, en collaboration avec SAW-B, organise un cycle de 4 séances pour faire connaissance avec ce modèle économique : Le 10/11, projection du film \"Entre nos mains\" ; le 20/11, débat \"Les coopératives aujourd\’hui : découverte de leur diversité\" ; le 4/12, atelier d\’initiation \"Développer la coopération dans un groupe\" et le 11/12, atelier-citoyen \"et si on créait une coopérative ?

Plus d’infos : Tél. : 047/44.65.05 - Courriel : secretariat@dbao.be - Site : www.dbao.be

12 NOVEMBRE 2012
Eoliennes citoyennes au cinéma : avant-première du clip Lucéole

La coopérative citoyenne Lucéole, ancrée en Province du Luxembourg lance un clip de promotion pour attirer de nouveaux coopérateurs. Elle crée l’événement en le diffusant en avant-première au cinéma \"Le Foyer\".

Plus d’infos : Heure : 20h – Lieu : Cinéma "Le Foyer" à Habay-la-Vieille - Site : www.luceole.be

13 NOVEMBRE 2012
Votre association face aux assurances

Syneco organise une formation qui proposera de parcourir des contrats d\’assurance qui ont pour but de protéger l\’association même ainsi que ses membres, administrateurs, employés ou bénévoles. Le formateur conseillera aussi les assurances à prévoir dans le cadre du déroulement des activités quotidiennes de l\’association et lors de manifestations à caractère plus exceptionnel.

Plus d’infos : Heures : De 13h30 à 17h - Lieu : Groupe ARCO – Av. Urbain Britsiers, 5 à 1030 Bruxelles - Tél. : 02/246.50.30 - Courriel : info@syneco.be - Prix : Membre de Syneco : 35€ (membres) - 42€ (non-membres)

13 OU 16 NOVEMBRE 2012
Ateliers-débats pour la gestion des organisations du non-marchand

CBC Banque et la coopérative Cera organisent quatre ateliers à destination des acteurs du non-marchand sur : la mesure des performances extra-financières, la démarche stratégique dans une organisation à finalité sociale, intensifier les concertations et les synergies locales et l’expérience de l’associatif par rapport à la nouvelle législation sur les marchés publics. Avec, entre autres, les interventions de SAW-B et de la HEC-ULg. Les ateliers sont répétés à deux dates distinctes : le 13 ou le 16 novembre.

Plus d’infos : Heures : De 9h à 14h – Lieux : Le 13/11 à la Ferme de Bielande à Wavre – Le 16/11 à la HEC-Ulg à Liège – Site : www.cera.beInscription en ligne

20 NOVEMBRE 2012
Clauses sociales et marchés publics : une nouvelle circulaire

Le Ministre Benoît Cerexhe, en collaboration avec Actiris et SAW-B, présente une nouvelle circulaire pour favoriser et promouvoir l\’utilisation des clauses sociales dans les marchés publics en région de Bruxelles-Capitale. La présentation s’adresse à tous les adjudicataires publics bruxellois (mandataires communaux, administrateurs d\’intercommunales, organismes publics, techniciens administratifs en charge de la rédaction de cahier des charges, etc.)

Plus d’infos : Heures : De 14h à 16h30 - Lieu : BIP - Rue Royale, 2-4 à 1000 Bruxelles (Salle des Guichets) - Tél. : 071/53.28.30 - Courriel : info@saw-b.be - Inscription gratuite mais obligatoire - Site : www.saw-b.be

20 ET 27 NOVEMBRE 2012
Utilisation durable de votre PC

CF2D propose une formation qui donne 5 clefs pour une utilisation plus durable des PC, tout en améliorant la maîtrise de l’outil informatique. Elle s’étale sur deux journées.

Plus d’infos : Heures : 13h30 à 16h - Lieu : Bâtiment Ecopôle Bruxelles – 102, rue de Birmingham, 102 à 1070 Bruxelles - Tél. : 02/526.28.60 - Courriel : info.cf2d@cf2m.be - Site : www.cf2d.be

20 ET 27 NOVEMBRE 2012
Management relationnel : comprendre les 5 poisons relationnels

Deux journées de formation partagées entre animations, interactions, exercices, mises en situation et outils multimédias pour décrypter les 5 poisons relationnels dans les interactions professionnelles. Deux journées à partager pour accentuer la spirale bénéfique dans ses relations professionnelles. Ressource précieuse pour les personnes en situation de médiation, de leadership, (directeur, chef de projet, chef d’équipe), de négociation ou pour les personnes sous mandat d’administrateur.

Plus d’infos : Lieu : Bruxelles – Site : www.senselia.be - Prix : 570€

21 ET 28 NOVEMBRE 2012
Formations gestion stratégique dans les entreprises d’économie sociale

SAW-B propose ce module de formation, gratuit, à l\’attention des acteurs d\’économie sociale de la Province du Luxembourg. Des outils pratiques appliqués à des situations concrètes sont au RDV. 4 sessions au choix à l’attention des directeurs, coordinateurs, responsables d’une structure d’économie sociale ou administrateurs pour développer leur vision stratégique.

Plus d’infos : Heures : De 9h30 à 12h30 ou de 14h à 17h, au choix – Lieux : Le 21/11, Au Futur Simple ASBL - Domaine de Beauplateau, 1 à 6680 Sainte-Ode – Le 28/11 Au Moulin Klepper - Rue du Moulin, 12 à 6840 Neufchâteau – Tél. : 071/53.28.30 – Courriel : info@saw-b.be – Site : www.saw-b.beInscription gratuite mais obligatoire

DE 21 AU 24 NOVEMBRE 2012
BruXitizen : le festival citoyen des jeunes

Initié par l’Agence Alter, BruXitizen propose quatre jours de rencontres, d’ateliers et d’animations sur le thème de « La ville multiculturelle et durable ». Les jeunes de 18 à 35 ans pourront s’y informer et se former, échanger, débattre, pour aboutir à la réalisation de projets concrets.

Plus d’infos : Lieu : La Tentation à Bruxelles - Site : www.bruxitizen.be - Prix : 25€/3 jours - 10€/jour (petits-déjeuners et lunchs compris)

22 ET 23 NOVEMBRE 2012
Emploi et formation : quelles articulations ?

Le Centre Interuniversitaire de Formation Permanente (CIFoP), organise son université d\’automne sur le thème : « Emploi et formation : quelles articulations ? » L\’objectif est de lancer les balises d\’un débat associant entreprises et opérateurs de la formation autour de la question de la formation à la fois comme levier de sortie de crise et d\’émancipation.

Plus d’infos : Heures : De 9h à 16h - Lieu : CIFoP - Av. Général Michel, 1B à 6000 Charleroi - Tél. : 071/53.29.06 - Courriel : brigano.gaetane@cifop.be - Site : www.cifop.be - Inscription en ligne

22 NOVEMBRE 2012
Symposium : Les coopératives, leçons du passé, promesses d’avenir

Dans le cadre de l\’année internationale des coopératives, le Conseil National de la Coopération et toutes ses coopératives membres organisent un symposium. Les intervenants aborderont les racines communes des et les défis à l\’horizon 2020. Le vice-premier ministre Johan Vande Lanotte clôturera la rencontre.

Plus d’infos : Heures : De 13h30 à 16h30 - Lieu : Auditorium du Musée du Cinquantenaire à 1000 Bruxelles - inscription gratuite mais obligatoire via le formulaire en ligne : www.notrecooperative.be/symposium

23 NOVEMBRE 2012
Colloque « La norme à l’épreuve de l’habitat alternatif »

Organisé par le Conseil supérieur du logement, ce colloque est l’occasion d\’aborder les nœuds juridiques éprouvés sur le terrain. Le programme comporte, entre autres, 7 modules sur des thèmes comme la colocation, les règles de salubrité, la transmission et la vente... et une table-ronde avec les opérateurs publics. La journée se clôture par un débat avec un panel politique.

Plus d’infos : Heures : De 8h45 à 17h15 - Lieu : CEME - Rue des Français, 147 à 6020 Charleroi - Tél. : 081/33.21.37 - Courriel : evenements.dgo4@spw.wallonie.be - Inscription en ligne

26 NOVEMBRE 2012
Rechercher des subsides, comment s\’y prendre ?

Subsides, subventions, appels d\’offres, mécénat... Ideji propose cette nouvelle formation pour aider les participants à explorer la diversité des subsides, affiner les projets en conséquence et monter de « bons » dossiers de demande de subvention.

Plus d’infos : Heures : De 9h30 à 16h30 – Tél. : 02/772.70.20 - Courriel : ideji@ideji.be - Site : www.ideji.be - Prix : 80€

28 NOVEMBRE 2012
Mesurer la performance extra-financière des entreprises sociales

La session se penchera sur la performance des entreprises sociales. Elle vise à fournir des éléments d’analyse pour comprendre les enjeux d’une telle évaluation et de mener une réflexion sur les outils d’évaluation que les entreprises peuvent utiliser. Présentations théoriques et ateliers interactifs su succèderont sur des questions comme Que faut-il évaluer ? Pour qui évalue-t-on ? Comment évaluer ?

Plus d’infos : Heures : De 9h30 à 14h - Lieu : HEC-Ecole de Gestion de l’Université de Liège - rue Louvrex, 14 à 4000 Liège – salle 311 - Tél. : 04/366.27.51 - Courriel : clovens@ulg.ac.be

29 NOVEMBRE 2012
Journée portes ouvertes de Crédal

Vous aimeriez que votre épargne soit utilisée à des fins éthiques et solidaires, et ce, en toute transparence ? L\’organisme financier alternatif Crédal ouvre ses portes pour faire découvrir de façon ludique toutes les facettes de ses activités.

Plus d’infos : Heures : De 15h à 21h - Lieu : Place de l’Université, 16 à 1348 Louvain-la-Neuve - Site : www.credal.be

29 NOVEMBRE 2012
Journée d’étude \"L’accueil de la petite enfance en coopérative »

Coopburo en VBJK proposent une journée d\’étude sur les crèches parentales et les garderies coopératives. Le programme comprend, entre autres, une introduction sur les concepts clés de l\’entrepreneuriat coopératif, des exemples étrangers ou encore, la présentation d\’un programme pédagogique pour les garderies coopératives.

Plus d’infos : Heures : De 9h à 14h - Lieu : Parlement flamand à Bruxelles - Sites : www.coopburo.be - www.vbjk.be - Inscription via le site de Cera - Prix : 10€ - Journée d’étude en flamand

5 DECEMBRE 2012
Forum transfrontalier de l’économie sociale

Le monde bouge... L\’Economie Sociale et Solidaire aussi ! Ce forum marque la clôture du projet transfrontalier D.E.S.I.R. (Développement de l’économie sociale interrégionale). Au programme, des témoignages et débats sur les transformations des métiers dans l’ESS et les impacts sur les compétences à déployer, et sur les pistes pour concilier qualité et défis organisationnels de demain. Une exposition-photos et un concert clôtureront l’événement de manière festive.

Plus d’infos : Heures : De 14h30 à 22h – Lieu : Lille – Tél. : 010/457.450 – Courriel : beatrice@concertes.be – Site : www.observatoire-ess.eu – Evénement gratuit mais inscription souhaitée pour le 27 novembre

Une newsletter publiée par SAW-B avec le soutien de la Wallonie

ANNUAIRE DE L’ÉCONOMIE SOCIALE